Enlèvements en Cisjordanie : comment Israël punit les Palestiniens

le
2
Des Palestiniens portant le corps d'Ahmed Fahnawi, 27 ans, tué le 22 juin par l'armée israélienne parce qu'il s'était approché, selon Tsahal, de manière menaçante de ses soldats.
Des Palestiniens portant le corps d'Ahmed Fahnawi, 27 ans, tué le 22 juin par l'armée israélienne parce qu'il s'était approché, selon Tsahal, de manière menaçante de ses soldats.

#BringBackourBoys (Ramenez nos garçons). C'est sous ce hashtag, référence aux lycéennes nigérianes kidnappées par Boko Haram, que vient d'être lancée une campagne mondiale appelant à la libération de trois jeunes Israéliens disparus en Cisjordanie. Le 12 juin dernier, trois étudiants d'écoles talmudiques, Eyal Yifrach (19 ans, qui vit à Elad, en Israël), Naftali Frenkel (16 ans, de la ville de Modiin) et Gilad Shaer (16 ans, qui habite la colonie de Talmon, en Cisjordanie), attendent à un arrêt pour auto-stoppeurs, près de Kfar Etzion, colonie juive implantée en Cisjordanie occupée. Ils ne rentreront jamais chez eux.Benyamin Netanyahou en est convaincu : c'est le Hamas qui en est l'auteur, bien qu'il n'ait pas revendiqué l'enlèvement. Refusant catégoriquement de reconnaître le mouvement islamiste, qui a retenu en otage pendant cinq ans le soldat franco-israélien Gilad Shalit, le Premier ministre israélien tient le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, pour "responsable de toute attaque émanant d'un territoire sous contrôle palestinien". Opération "Gardiens de nos frères"Faux, répond l'intéressé, qui rappelle que les territoires palestiniens occupés par les colonies juives (zone C) restent entièrement sous le contrôle de l'armée israélienne. Poussé néanmoins à prendre position, Mahmoud Abbas finit par condamner publiquement - et en arabe - l'enlèvement, quitte à fâcher les dirigeants du Hamas qui ont...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 35924358 le mercredi 25 juin 2014 à 06:30

    Ah ! Si les palestiniens pouvaient punir eux-mêmes les kidnappeurs !

  • 35924358 le mercredi 25 juin 2014 à 06:29

    Finalement, Abou Mazen (alias Mahmoud Abbas) a condamné publiquement les enlèvements. Il lui aura fallu beaucoup de temps ! Terreur, terrorisme, kidnapping, désinformation, endoctrinement de jeunes, telles sont les facettes du Hamas, groupe qui partage le pouvoir chez les palestiniens. Un bel partenaire pour la paix. Quel drame pour l'Humanité toute entière.