Encore une membre du cabinet de François Hollande exfiltrée de l'Élysée

le
0
Marie-Hélène Aubert à l'arrière-plan, derrière le président de la République François Hollande.
Marie-Hélène Aubert à l'arrière-plan, derrière le président de la République François Hollande.

On a trouvé le nouveau gisement d'emplois créé par la révolution environnementale ! Les nominations de fonctionnaires dans le domaine de l'écologie explosent. Dernière en date, Marie-Hélène Aubert, qui avait intégré le cabinet du président de la République en mai 2012.

Un traitement supérieur à sa rémunération à l'Élysée

L'ancienne députée européenne des Verts dépendait de la cellule diplomatique du Château, où elle était en responsable des négociations internationales sur le climat. En tant qu'inspectrice générale, elle devrait obtenir un traitement supérieur à sa rémunération à l'Élysée, bien qu'officiellement, selon la grille salariale en vigueur au sein de l'administration du développement durable pour les fonctionnaires de catégorie A, le salaire brut soit de 5 556,35 euros.

Ces nominations politiques de fonctionnaires à des postes importants en fin de carrière permettent aux bénéficiaires de jouir d'une retraite plus confortable. En effet, contrairement aux règles du secteur privé, le calcul de leur pension est réalisé sur leurs six derniers mois en fonction. Marie-Hélène Aubert pourra ainsi mieux profiter de sa retraite que si elle était restée documentaliste dans l'Éducation nationale... sa profession initiale.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant