En stage de "déradicalisation", elle prépare son départ en Syrie...

le
0
Le site officiel du gouvernement contre les réseaux djihadistes et l'embrigadement qu'ils pratiquent. 
Le site officiel du gouvernement contre les réseaux djihadistes et l'embrigadement qu'ils pratiquent. 

Une jeune fille de 17 ans, déjà impliquée dans un dossier terroriste, a tenté de rejoindre la Syrie, révèle lundi Europe 1. Clara (le prénom a été modifié, NDLR) a, en effet, été rattrapée in extremis, quelques jours après Noël, par son père prévenu par les autorités du proche départ de sa fille pour rejoindre les rangs de l'État islamique. La jeune femme, sous surveillance, et qui suivait pourtant des entretiens de déradicalisation depuis plusieurs semaines, a réussi à duper tout le monde. Interpellée en août 2014 pour un projet d'attentat-suicide devant une synagogue de Lyon, elle était depuis sous contrôle judiciaire. Selon son avocat, son père ? musulman ? et sa mère ? catholique ? étaient « très attentifs et ouverts ».

Pendant plusieurs semaines, Clara a participé à des entretiens de « déradicalisation » avec l'anthropologue Dounia Bouzar, dans le cadre de son programme de prévention contre les dérives sectaires liées à l'islam (CPDSI). Tout le monde la voyait sur la bonne voie. Pourtant, dans le secret, la jeune fille était tranquillement en train de préparer son départ pour la Syrie avec un recruteur à l'autre bout de la France. C'est grâce à son téléphone, placé sur écoutes, que les policiers ont découvert son projet et pu intervenir avant qu'elle ne passe à l'acte. « Clara dort en prison depuis le 20 janvier dernier, affirme Europe 1, et a bien reconnu son...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant