En soutien à Assad, la Russie mène ses premiers raids en Syrie

le
0
Le président Vladimir Poutine a justifié mercredi les frappes aériennes russes en Syrie affirmant qu'il fallait prendre de vitesse les djihadistes en les frappant sur les territoires déjà sous leur contrôle avant qu'ils n'arrivent chez nous.
Le président Vladimir Poutine a justifié mercredi les frappes aériennes russes en Syrie affirmant qu'il fallait prendre de vitesse les djihadistes en les frappant sur les territoires déjà sous leur contrôle avant qu'ils n'arrivent chez nous.

L'aviation russe a procédé à ses premières frappes en Syrie, détruisant notamment des "équipements militaires" et des "stocks d'armes et de munitions" du groupe État islamique, a annoncé mercredi le ministère russe de la Défense. "Conformément à la décision du commandant en chef des forces armées Vladimir Poutine, nos avons mené une opération aérienne et réalisé des frappes de précision sur des cibles au sol des terroristes du groupe État islamique en Syrie", a déclaré le général Igor Konachenkov, porte-parole du ministère de la Défense, cité par les agences russes.

Le président Vladimir Poutine a justifié mercredi les frappes aériennes russes en Syrie en affirmant qu'il fallait prendre de vitesse les djihadistes en les frappant sur les territoires déjà sous leur contrôle avant "qu'ils n'arrivent chez nous". "Le seul moyen de lutter efficacement contre le terrorisme international - en Syrie comme sur les territoires voisins - (...) est de prendre de vitesse, de lutter et de détruire les combattants et les terroristes sur les territoires qu'ils contrôlent et ne pas attendre qu'ils arrivent chez nous", a déclaré Vladimir Poutine, selon des propos retransmis à la télévision russe.

L'aviation russe, en coopération avec l'armée syrienne, a mené mercredi ses premiers bombardements contre "des positions terroristes" situées dans trois provinces de Syrie, a affirmé une source de sécurité syrienne. "Les avions russes et...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant