"En politique, les femmes sont considérées comme les derniers recours"

le , mis à jour le
1
Aux États-Unis, une majorité des femmes blanches a voté pour Donald Trump.
Aux États-Unis, une majorité des femmes blanches a voté pour Donald Trump.

Les Américains et surtout les Américaines ont refusé d'élire une femme à la tête de leur pays. En France aussi, la démocratie ne permet pas aux femmes d'accéder aux plus hauts postes à responsabilité, y compris lorsque la parité est rendue obligatoire par la loi. Auteur d'une note intitulée La Démocratie contre les femmes ?

pour la Fondation Jean-Jaurès, Marlène Schiappa, adjointe au maire du Mans (sans étiquette), analyse « le mâle être » des systèmes politiques occidentaux.

Le Point.fr : Pourquoi, selon vous, aux États-Unis comme en France, les institutions démocratiques briment-elles les femmes ?

Marlène Schiappa : Comme aux États-Unis, la démocratie française entretient un plafond de verre qui empêche les femmes d'accéder aux plus hauts postes de pouvoir : elles sont à peine 25 % de parlementaires, 16 % de maires, et il n'y en a jamais eu à la tête de l'Assemblée nationale, du Sénat ou à la présidence de la République. Cela s'explique parce que la politique a été organisée par et pour les hommes. Les problématiques des femmes ne sont pas prises en compte. Dans 76 % des familles, la femme est seule responsable des missions liées à la vie scolaire. Et elles accomplissent 80 % des tâches ménagères en moyenne tout en étant payées 20 % de moins. Les femmes ne sont souvent pas disponibles aux heures des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jbellet il y a 3 semaines

    a que je sache il y a plus de femmes que d'hommes dans le monde..... lorsque qu'une femme compétente se présente elle est elue.. ca ne tombe jamais du ciel