EN DIRECT. Départementales : toutes les réactions des principaux leaders

le
0
EN DIRECT. Départementales : toutes les réactions des principaux leaders
EN DIRECT. Départementales : toutes les réactions des principaux leaders

22 h 15. Bernadette Chirac n'a pas caché qu'elle éprouvait "beaucoup de joie et beaucoup de fierté" du fait du basculement à droite de son département. Comme elle l'a déclaré sur BFM TV, "la droite républicaine a permis à la Corrèze de rebasculer à droite et de reprendre l'élan qu'elle avait du temps où mon mari était président de la République française - deux fois comme vous le savez - et député de la Corrèze. Il a donné l'essentiel de sa vie à ce département qui est SON département, où toute sa famille du côté paternel comme du côté maternel, c'étaient des Corréziens. Cette victoire me fait particulièrement plaisir, en particulier pour lui."

22 h 5. Le vice-président du Front national Florian Philippot a confirmé qu'il était "sûr" que le FN ne remporterait pas de département à l'issue du second tour des élections départementales. Interrogé sur le sujet, le député européen a répondu : "C'est sûr" que le FN n'aura pas de département. Le FN avait placé ses principaux espoirs dans le Vaucluse et l'Aisne.

22 heures. Intransigeant avec le FN tout au long de la campagne, Christian Estrosi, député et maire de Nice (UMP), l'affirme au Point.fr : "Il faut savourer cette victoire de la droite : cela fait 23 ans que nous n'avions pas remporté une élection départementale. Donc, réjouissons-nous !"

21 h 40. Les frondeurs socialistes appellent "à ce qu'une grande gauche se rassemble sans retard...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant