En Allemagne, les djihadistes présumés privés de carte d'identité

le
2
Des policiers contrôlent les départs à l'aéroport de Munich.
Des policiers contrôlent les départs à l'aéroport de Munich.

Les attentats contre Charlie Hebdo et le supermarché casher de la porte de Vincennes ont eu de rapides répercussions en Allemagne. Le gouvernement fédéral a annoncé mercredi une nouvelle mesure qui permettra de confisquer la carte d'identité des personnes soupçonnées de vouloir partir à l'étranger pour participer au djihad. Elle sera remplacée par un nouveau "Personalausweis" qui les empêchera de quitter l'Allemagne. Une loi autorisait déjà les autorités à saisir le passeport de potentiels djihadistes, mais une carte d'identité suffit pour se rendre en Turquie (y compris pour les Français), et de là, passer facilement en Syrie ou en Irak. Une vingtaine d'extrémistes aux passeports confisqués auraient ainsi déjà rejoint l'État islamique (Daech), selon des informations publiées dans Die Welt et Hamburger Abendblatt. Et près de 550 Allemands combattraient auprès des islamistes. "Au vu de la situation dans laquelle nous sommes actuellement, des mesures efficaces qui réduiront nos problèmes sans les résoudre totalement sont extrêmement nécessaires, souligne le ministre de l'Intérieur, Thomas de Maiziere. Nous ne voulons pas que le terrorisme s'exporte. Nous ne voulons pas que des hommes et des femmes se radicalisent ici avant de partir ensuite en Syrie ou en Irak pour revenir ici afin de préparer des attaques." Simple soupçonVoilà plusieurs mois que Berlin étudiait la possibilité de saisir les cartes...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bernm le jeudi 15 jan 2015 à 14:10

    Pas sur. CH sort son numero qui est comme le chant du cygne. apres ca, plus aucu journal n'osera prendre le risque de sortir de telles caricature.

  • M8252219 le jeudi 15 jan 2015 à 13:21

    L'immaturité et la bêtise des djihadistes dans leur attaque sanglante contre Charlie hebdo,c'est qu'il ont remis en scène un journal satirique et provocateur qui mourait du manque de lecteurs et approchait du dépôt de bilan. La violence ne fait souvent que conforter dans sont droit à l'expression celui qui la subit .Les chiens aboient et la caravane passe. Les intégriste de tous bord feraient bien de méditer ce proverbe arabe