En Afrique centrale, la traque du prophète

le
0
Joseph Kony, ici en 2006, le leader de l'Armée de résistance du Seigneur, est recherché par la CPI et sous le coup de 33 chefs d'inculpation.
Joseph Kony, ici en 2006, le leader de l'Armée de résistance du Seigneur, est recherché par la CPI et sous le coup de 33 chefs d'inculpation.

Joseph Kony est un chef rebelle sanguinaire et une star des réseaux sociaux. Lorsqu'en mars 2012, une vidéo relatant ses exactions est mise en ligne, la Toile s'enflamme. 100 millions d'internautes la visionnent en moins d'une semaine ! Un record absolu pour un film humanitaire. Le document de 30 minutes, baptisé Kony 2012, aussi léché qu'une production hollywoodienne invite chacun à participer à l'arrestation du chef de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA)... Et à "changer le monde". Barack Obama puis l'ONU saluent la mobilisation et les dons affluent. Une juteuse opération pour l'ONG Invisible Children à l'initiative du projet. Au point que son fondateur Jason Russell, un ancien étudiant de San Diego, apparaît soudainement dépassé par l'événement. Un jour, la police l'interpelle dans la rue à moitié nu, se livrant à des gestes obscènes. Il n'empêche, Kony 2012 présente un mérite : il relance l'effort international et la traque de l'homme le plus recherché du continent africain. REGARDEZ la vidéo Kony 2012 :

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant