Emmanuel Macron pris à partie lors d'une visite d'usine

le
11
LE MINISTRE DE L'ECONOMIE PRIS À PARTIE LORS D'UNE VISITE D'USINE
LE MINISTRE DE L'ECONOMIE PRIS À PARTIE LORS D'UNE VISITE D'USINE

PARIS (Reuters) - Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, a été pris à partie lundi par des syndicalistes opposés au projet de réforme du Code du travail lors d'une visite d'entreprise.

"Ce n'est pas par plaisir qu'on va dans la rue. Ce n'est pas par plaisir que les gens perdent leur salaire pour aller manifester", lui ont-ils dit sur le site de l'entreprise Rexiaa à Issoire (Puy-de-Dôme). "Vous ne faites rien, vous nous ignorez, vous nous méprisez", a également entendu le ministre.

Interrompu par les manifestants, Emmanuel Macron a gardé son calme malgré le ton parfois véhément des échanges. "Mais attendez, je viens vous parler. Je viens vous parler, je viens vous écouter, je n'entends pas si vous criez en même temps."

Le ministre de l'Economie, s'il "entend" les protestations de la rue, estime que "ce n'est pas une condition suffisante" et qu'"on ne protège personne si on promet des choses qui ne sont pas tenables".

"Vous ne savez pas ce que c'est de se lever à 5 heures du matin pour gagner un SMIC de rien du tout", lui a-t-on reproché, tandis qu'un manifestant à lancé "Pourquoi vous ne pensez pas au peuple ?".

Quelques minutes plus tard, à son entrée dans l'entreprise, Emmanuel Macron a estimé qu'"il faut expliquer, il faut entendre quand il y a de l'inquiétude, de la détresse".

Car "ça va pas mieux pour tout le monde, ça va mieux en moyenne, c'est la vérité, ce sont les chiffres", a-t-il dit en reprenant le message mis en avant par François Hollande lors de son intervention télévisée de la mi-avril.

(Myriam Rivet, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • miez1804 il y a 11 mois

    Cela fait au moins 10 ans que on aurait du commencer a reformer en douceur, mais personne a les co...les pour le faire, donc un jour le temps verra de faire comme les Greques, couper a bout de champs et dans la douleur, il faut vraiment etre onc (ou de gauche) pour ne pas le comprendre!!!

  • phili646 il y a 11 mois

    Macron n'est pas responsable de la politique menée depuis 4 ans, pour ça il faut regarder du côté de l'Elysée.Hollande n'a pas été élu pour détricoter le code du travail. S'il veut l'appliquée il faut repasser devant les électeurs !!!

  • dgui2 il y a 11 mois

    Franchement, si vous raisonnez comme ça, vous allez finir par être aussi MAUVAIS que nos dirigeants que vous critiquez (à juste titre, je dois dire). La France est vraiment en crise très grave: les élites comme le peuple sont de mauvaise qualité.

  • M4300347 il y a 11 mois

    que peut il savoir a part gaine millions chez rot Child?

  • dgui2 il y a 11 mois

    g.marti4 !!!! ----"puisque ces machines font le boulot à notre place alors il est normal que nous travaillions moins. En cela ,la réduction du travail est l'avenir"------ Vous pensez VRAIMENT ce que vous dites ? C''est pas possible ? C'est pas vrai ? Pas une seconde il ne vous est venu à l'esprit que si un robot peut faire votre boulot, il est grand temps de vous trouver UN AUTRE BOULOT ?

  • M1945416 il y a 11 mois

    Tous les mêmes, droite et gauche, des technocrates formatés sur le même moule par la même école (ENA) pour duper le peuple, mentir et bien parler mais surtout pour conserver leurs privilèges de petits monarques! la république n'est qu'un leurre qui ne sert qu'à protéger leur caste qui a mis la France et les français en faillite depuis plus de 40 ans; avec les fonctionnaires, ils s'assurent des rentes de situation inacceptables payées par des français qui ne peuvent plus vivre de leur travail !

  • M7163258 il y a 11 mois

    Richesse redistribuée à tous les assistés réclameurs qui font légion en ce moment!!!

  • M7163258 il y a 11 mois

    M709"a part visiter des usines à défaut d'y avoir travaillé un jour, que fait il ?" C'est un gage de compétence que d'avoir travaillé dans une usine? Au moins lui a travaillé dans le privé ce n'est pas qu'un fonctionnaire ou un politicien professionnel comme la majorité des ministres, le chemin royal c'est soit l'ENA soit syndicaliste lycéen ensuite étudiant et ensuite parti politique sans jamais être en contact avec la réalité du monde du travail de ceux qui produisent la richesse...

  • g.marti4 il y a 11 mois

    Les robots qui faisaient tellement peur aux ouvriers du 20ième siècle ne nous ont pas inquiété jusqu'à présent car on disait qu'il fallait des "concepteurs-dépanneurs" de ces machines. Nous sommes maintenant à l'orée du bois. puisque ces machines font le boulot à notre place alors il est normal que nous travaillions moins. En cela ,la réduction du travail est l'avenir... mais les socialos l'ont fait trop tôt.

  • dbourge4 il y a 11 mois

    Les syndicats français sont déphasés par rapport aux réalités économiques.A l'heure des robots industriels et de l'informatique, les salariés ne peuvent plus se baser sur une stabilité passive reposant exclusivement sur l'employeur pour assurer leur avenir. Chaque employé doit se préocupper de son employabilité , sa valeur sur le marche du travail. Pour ça, l'employé doit se remettre en question par sa mobilité interne et externe pour ne pas s'endormir sur un acquis qui deviendra obsolete