Emmanuel Macron met le cap sur 2017

le
1
Le ministre de l'Économie, qui tenait le premier meeting de son mouvement En marche ! à la Mutualité, assure vouloir le porter jusqu'à la victoire.
Le ministre de l'Économie, qui tenait le premier meeting de son mouvement En marche ! à la Mutualité, assure vouloir le porter jusqu'à la victoire.

Pas besoin de militants anti-loi travail pour mettre de l'ambiance au meeting d'Emmanuel Macron. Plusieurs heures avant qu'une grappe de syndicalistes révoltés n'accueille les sympathisants du ministre de l'Économie à coups de jets d'oeuf et de slogans tels que « Macron m'a tué », Manuel Valls avait déjà lancé les hostilités. Depuis le Sénat, le Premier ministre a lâché une petite phrase explosive mardi après-midi : « Il faut que tout cela cesse. » Le chef du gouvernement en a-t-il assez des libertés prises par son ministre ? Il a dû écarquiller les yeux en découvrant le contenu du discours d'Emamnuel Macron mardi soir à La Mutualité, prononcé devant 3 000 partisans de son mouvement En Marche !.

Il est 22 h 30 quand le ministre de l'Économie clame sur scène, au terme d'une heure et demie d'intervention : « Je vais prendre tous les risques. Ce mouvement maintenant, plus rien ne l'arrêtera, parce que c'est le mouvement de l'espoir et que notre pays en a besoin. Ce mouvement, nous le porterons ensemble jusqu'en 2017 et jusqu'à la victoire ! » Emmanuel Macron ne s'est pas déclaré clairement candidat à la présidentielle, pas plus qu'il n'a démissionné du gouvernement. « Nous ne sommes candidat qu'à une chose : faire un programme, porter une vision, juste changer le pays », a-t-il simplement expliqué, disant vouloir mettre sur pied « un plan de transformation » du pays, d'ici à la fin de l'année.

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 il y a 9 mois

    Va-il ouvrir la fenêtre pour faire rentrer un peu d'air frais , les vieux esprits grincheux commencent à tousser .