Élie Semoun : "Dans la rue [...], on me fait des doigts d'honneur"

le
2
Élie Semoun se ferait insulter dans la rue depuis les attentats de Paris.
Élie Semoun se ferait insulter dans la rue depuis les attentats de Paris.

Élie Semoun n'a plus envie de rire. Dans un entretien au Parisien, l'humoriste s'épanche sur le climat anxiogène survenu en France après les attentats de Paris. Actuellement sur le tournage de la série Ma pire angoisse, diffusée dans le Before de Canal+, le comique se confie sur ses craintes du moment. Pour la première fois de sa vie, l'artiste assure qu'il se fait "insulter gratuitement" dans la rue."Ma pire angoisse, c'est ce que je reçois sur mon Twitter ou mon Facebook, des insultes comme youpin, sale juif, et j'en passe... Ma pire angoisse, c'est cette violence gratuite qui peut tomber sur moi, sur d'autres. Pour la première fois, quand je me balade dans la rue, dans des endroits un peu chauds, on me fait des doigts d'honneur ou on m'insulte... Je n'avais jamais connu ça. D'habitude, enfin je l'espère, les gens m'aiment bien. Là, je sens une forme de haine, d'agressivité que je n'avais jamais ressentie. Vous me demandez ma pire angoisse... je suis sincère", confie l'artiste au quotidien."Je ne suis ni sioniste ni pro-palestinien"Selon Élie Semoun, cette situation dure "depuis les attentats et depuis que je dis certaines choses sur Dieudo. Son public peut être assez violent. C'est une secte en fait", affirme-t-il aussi dans les colonnes du journal. Ce climat anxiogène pèse sur l'artiste. Élie Semoun va même jusqu'à se poser quelques questions concernant son prochain spectacle. "Il y a un sketch sur un djihadiste...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pvza le jeudi 2 avr 2015 à 15:37

    Pays de facho

  • ben2906 le lundi 23 mar 2015 à 13:52

    S'il s'était contenté d'être un humoriste qu'on aime ou n'aime pas (c'est mon cas) je doute que quiconque passerait son temps à le menacer. ... ces propos sont à vomir...c'est marrant comme on retrouve les memes arguments que les frères Kouachi...