Élections à Berlin : nouvelle gifle pour Angela Merkel

le
0
Angela Merkel est à nouveau sanctionnée pour sa politique des bras ouverts vis-à-vis des réfugiés .
Angela Merkel est à nouveau sanctionnée pour sa politique des bras ouverts vis-à-vis des réfugiés .

Le maire de Berlin reste social-démocrate, même si le SPD (21,5 % des suffrages) essuie des pertes importantes (moins 6,8 % par rapport à 2011) et enregistre un de ses plus mauvais scores depuis l'unification. La CDU très affaiblie s'agrippe de justesse avec 17,6 % des voix à la seconde place sur l'échiquier politique de la capitale allemande, suivie de près par les Verts (15,7 %), ex aequo avec Die Linke (15,7 %), le parti à gauche de la gauche qui cartonne dans la moitié est de la ville. Le petit parti libéral refait son entrée dans le Parlement régional. Voici l'éventail des partis parmi lesquels Michael Müller, le maire reconduit, va devoir choisir ses partenaires de coalition. La Grande Coalition, SPD-CDU, qui gouvernait Berlin jusqu'à présent éclate et devrait vraisemblablement être remplacée par une triade rouge (SPD) - verts-rouge (Die Linke).

Mais le score le plus attendu hier soir était celui de l'AfD (Alternative für Deutschland). Le nouveau parti populiste décroche 14,1 % des suffrages. C'est moins que les retentissants 21 % dans la région pauvre et rurale du Mecklembourg-Poméranie-Occidentale il y a quinze jours, mais c'est tout de même spectaculaire pour cette ville libérale, multiculturelle et traditionnellement à gauche. Un score solide donc, même si les dirigeants du parti espéraient devenir la seconde force politique et doivent se contenter de la cinquième place. Les premières analyses indiquent que la grande...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant