EELV : "Ils ont fait leur miel de la détestation de la politique politicienne"

le
1

La crise que traverse Europe Écologie-Les Verts (EELV) révèle l'hypocrisie et l'irresponsabilité des leaders du parti qui se comportent comme des "adolescents castagneurs", estiment vendredi les éditorialistes. François de Rugy, l'un des leaders d'EELV, a claqué la porte de son parti en l'accusant de "dérive gauchiste", aggravant la crise qui touche un mouvement écologiste profondément divisé sur la participation au gouvernement et l'alliance avec le Front de gauche aux régionales de fin 2015.

Selon Yves Thréard (Le Figaro), c'est simple : "l'échec est total" tant pour la majorité "en miettes" que pour les écologistes qui "se comportent en chiffonniers du drapeau vert". Didier Louis (L'Union et l'Ardennais) renchérit en fustigeant des "crises existentielles - ou acnéiques -" : "Les Verts, ces éternels adolescents attardés, ont le goût pour la castagne, le sens du fracas et un certain talent pour la mise en scène théâtrale."

Patrice Chabanet (Le Journal de la Haute-Marne) brosse le même portrait : "Entre les états d'âme, les crises de nerfs, les poussées d'ego chroniques, les anathèmes", les écologistes "prouvent surtout qu'ils ne sont jamais sortis de leur crise d'adolescence". Ces éditoriaux ont été écrits avant que Jean-Vincent Placé, le patron des sénateurs écologistes, n'annonce à son tour ce matin sur Europe 1 sa décision de quitter le mouvement et de fonder son courant écologiste !

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le vendredi 28 aout 2015 à 11:04

    irresponsables et ridicules depuis le jour où les verts ont décidé que la défense de la nature était de gauche. s'il devait y avoir un seul parti apolitique ce devrait être les verts, or c'est un ramassis d'eg.