Eckert relativise la promesse de Hollande sur les impôts

le
12
CHRISTIAN ECKERT RELATIVISE LA PROMESSE DE FRANÇOIS HOLLANDE SUR LES IMPÔTS
CHRISTIAN ECKERT RELATIVISE LA PROMESSE DE FRANÇOIS HOLLANDE SUR LES IMPÔTS

PARIS (Reuters) - Le secrétaire d'Etat au Budget, Christian Eckert, a relativisé jeudi la promesse de François Hollande qu'il n'y aurait plus de hausse d'impôt à partir de l'an prochain.

"On ne peut pas graver dans le marbre une situation qui dépend d'un contexte international que nous ne maîtrisons pas", a dit Christian Eckert sur RTL, interrogé sur l'annonce du président de la République.

Prié de dire si François Hollande avait donc été imprudent, le secrétaire d'Etat au Budget a répondu : "Non, le président de la République a donné un cap. Et pour atteindre un cap, vous savez, parfois il faut tirer quelques bords".

"Ce n'est pas une contradiction: le cap, c'est de réduire les déficits et de ne pas casser la croissance", a poursuivi Christian Eckert, sans exclure "quelques aménagements d'un certain nombre de dispositions".

François Hollande avait annoncé le 6 novembre dernier sur TF1 et RTL qu'"à partir de l'année prochaine, il n'y aura pas d'impôt supplémentaire sur qui que ce soit".

Le ministère des Finances a confirmé en présentant le projet de loi de finances rectificative pour 2014 mercredi que le taux de prélèvements obligatoires passerait de 44,7% du produit intérieur brut cette année à 44,6% l'an prochain.

(Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3366730 le jeudi 13 nov 2014 à 21:08

    J'aime mieux revoir un des "ripoux" à la télévision qui font preuve de plus d'honneur que ce type. Bon, les cocu(e)s qui ont votés F.H. comptez vous et surtout par pitié taisez vous (comme l'un de mes voisins).

  • raich2 le jeudi 13 nov 2014 à 13:41

    Une promesse a la même valeur que celui qui la tient.

  • gnapi le jeudi 13 nov 2014 à 13:05

    "Si vous m'avez compris c'est que je n'ai pas été clair.""On peut être certain d'une chose : on ne peut être sur de rien dans un environnement qui change."

  • gnapi le jeudi 13 nov 2014 à 12:02

    Moins d'efficacité fiscale c'est moins de maîtrise de son budget pour un pays, surtout s'il ne maîtrise déjà pas ses dépenses. Cela ne va pas être bon pour les taux d'emprunt ... dont on a déjà vendu à Bruxelle tout le bénéf pour 2015.

  • gnapi le jeudi 13 nov 2014 à 12:01

    Maintenant ils peuvent s'assoir une fois de plus sur une promesse. Augmenter une fois de plus les impôts. Mais le moral des ménages est historiquement au plus bas (pour 88% des sondés de début nov. 2014). Et, depuis 2013, l'impôt ne rentre plus à la hauteur des prévisions. Une première qui bat en brèche ce qui nous était mondialement reconnu (l'efficacité de la collecte fiscale) ...

  • gnapi le jeudi 13 nov 2014 à 11:59

    Je note qu'il met sur le même plan la décision de nouvelles taxes et le contexte international qu'ils ne maîtrisent pas. Autant dire qu'ils ne maîtrisent pas les impôts à venir ... donc pas grand chose en fait (vu que pour eux l'impôt est LA réponse à tout les problèmes).

  • gnapi le jeudi 13 nov 2014 à 11:52

    Eckert était le spécialiste des amendements fiscaux à la marge qui avaient un effet désastreux : rétroactivité fiscale, raclage de fond de tiroir, etc. Il symbolise à lui tout seul tout le dogmatisme et la politisation de la fiscalité. Pas étonnant qu'il n'hésite pas à contredire le prez lui-même.

  • dotcom1 le jeudi 13 nov 2014 à 11:41

    Il manque 20 milliards pour équilibrer le budget, il pense qu'on ne sait pas compter?

  • benoitdh le jeudi 13 nov 2014 à 11:34

    Les promesses de Hollande ne valent rien.C'est bien connu

  • 66michel le jeudi 13 nov 2014 à 11:25

    En fait ils sont toujours à relativiser, à rectifier les c.onneries dites par l'autre

Partenaires Taux