Dynamique confirmée pour Juppé, reflux de Macron, selon BVA

le
6
L'ÉLAN D'ALAIN JUPPÉ CONFORTÉ , SELON BVA
L'ÉLAN D'ALAIN JUPPÉ CONFORTÉ , SELON BVA

PARIS (Reuters) - Alain Juppé, en tête de la course à la présidentielle de 2017 à droite, voit son élan conforté dans une enquête de BVA sur les intentions de vote au premier tour pour la presse régionale et Orange, qui marque en revanche un reflux de l'ex-ministre de l'Economie Emmanuel Macron.

Sur 1.000 Français interrogés du 14 au 16 octobre, le maire de Bordeaux recueille 33% à 39% d'intentions de vote (+1 à +7 points par rapport à septembre), devant la présidente du Front national, Marine Le Pen (26% à 29%, -1 à - 2), selon l'identité des candidats de gauche.

Les sondages donnent à ce stade l'ancien Premier ministre vainqueur de la primaire à droite face à Nicolas Sarkozy.

Si l'ex-chef de l'Etat l'emportait à cette primaire, il ferait un score nettement moins bon que son principal rival à droite: 20% à 22% selon les configurations, en mordant à chaque fois un peu sur l'électorat de Marine Le Pen.

L'actuel chef de l'Etat, François Hollande, est éliminé dès le premier tour dans toutes les configurations, avec un score variant de 9% à 13%, selon la présence ou non d'Emmanuel Macron.

Si l'ancien ministre de l'Economie Arnaud Montebourg remportait la primaire organisée par le Parti socialiste, il ne ferait pas mieux (9% à 10%).

Emmanuel Macron, qui n'a pas annoncé sa candidature et n'entend pas se soumettre à la primaire du PS, rallie 11% à 14% d'intentions de votes au premier tour, selon qu'il affronte Alain Juppé ou Nicolas Sarkozy. Il accuse un recul de 4,5 à 5,5 points par rapport à septembre.

Le seul à tirer son épingle du jeu à gauche est le co-fondateur du Parti de gauche Jean-Luc Mélenchon, qui recueille 12% à 15% des intentions de vote, selon les configurations, et progresse de 0,5 à deux points.

Au second tour, Alain Juppé est crédité de 68% des intentions de vote contre 32% à Marine Le Pen. Le score serait plus serré si Nicolas Sarkozy était le candidat de la droite: 58% pour l'ex-chef d'Etat contre 42% pour la présidente du FN.

(Emmanuel Jarry)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • herve433 il y a un mois

    les Français ont la mémoire courte...très courte...

  • M940878 il y a un mois

    Juppé le lèche babouches à la Hollande

  • mlemonn4 il y a un mois

    Tout cela ne sont que des sondages orchestrés par un système bien rodé de notre caste monarchque dirigeante avec le soutien des médias inféodés; ils font comme si rien ne se passait en France, ils continuent à mettre la tête dans le sable en jouant l'ignorance, en écartant d'un revers de mains la déliquescence sociale et désespérance du pays et faire comme si de rien n'était. Continuez, cela renforce la position de la majorité des français qui vous donneront cette fois bientôt la vraie réponse!

  • M1461628 il y a un mois

    Au second tour, Alain Juppé est crédité de 68% des intentions de vote contre 32% à Marine Le Pen. Le score serait plus serré si Nicolas Sarkozy était le candidat de la droite: 58% pour l'ex-chef d'Etat contre 42% pour la présidente du FN.

  • lleonar2 il y a un mois

    Un président ne doit pas avoir été condamné. Les ga.uchos le diront au bon moment pour l'éliminer .

  • M1461628 il y a un mois

    AJ pour 2017 un mandat clair, unique assurant la cohésion de la nation, le seul candidat sérieux, expérimenté, capable de mener les réformes et garantissant une première place au 1er tour en mai devant Marine et une victoire très large au second......Avec Sarkozy le risque devient plus grand d'une victoire étriquée voire de perdre et d'une possible paralysie du pays après les législatives sans parler de l'hystérie autour des affaires pendant 5 ans .Pour moi c'est tout vu AJ le 20 et 27 /11