Du Roundup dans l'urine des députés européens

le
0
L'autorisation du Roundup en Europe arrive à expiration en juin.
L'autorisation du Roundup en Europe arrive à expiration en juin.

L'Europe va-t-elle de nouveau autoriser le glyphosate, la molécule active du Roundup ? Pour peser sur les débats, qui reprendront les 18 et 19 mai à Bruxelles, des eurodéputés écologistes ont pris une initiative originale, d'après Le Monde

. Ils ont proposé à leurs pairs de treize nationalités et de toutes tendances politiques de relever leur urine pour y mesurer la concentration en glyphosate. Et les résultats sont édifiants. Sur les 48 parlementaires qui ont pris part à l'opération lancée il y a quelques semaines, tous présentaient une teneur détectable du principe actif de l'herbicide dans leur urine. Les taux recueillis sont en moyenne 17 fois plus élevés que le seuil toléré dans l'eau potable. Les taux les plus élevés dépassent même 35 fois la norme.

Toutefois, les députés « cobayes » ne représentent pas l'ensemble de la population européenne. L'échantillon contient surtout des Français et des Belges. « Les résultats de ces analyses ne sont pas représentatifs de la population générale, mais ils sont parfaitement cohérents avec les résultats d'autres enquêtes, en particulier celle conduite en Allemagne voilà quelques mois, qui mettait en évidence des taux de contamination semblable », a commenté le porte-parole de Marc Tarabella, l'un des eurodéputés à l'origine de l'initiative. La Fondation Heinrich Böll a en effet analysé l'urine de 2 000 personnes. Elle a trouvé le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant