Droit d'asile : la presse entre indignation et pragmatisme

le
1
À la frontière entre la Serbie et la Croatie le 19 octobre 2015.
À la frontière entre la Serbie et la Croatie le 19 octobre 2015.

Galvanisé par 800 signatures d'intellectuels, le quotidien Libération exhorte l'État à accueillir dignement les migrants de Calais, n'en déplaise « à une fraction de l'opinion, encouragée par des politiques et des intellectuels de l'intolérance, écrit Laurent Joffrin. Des milliers de personnes vivent [à Calais] dans des conditions qui révoltent la conscience. Bien sûr il est impossible d'accueillir sans limites, de s'affranchir de toute régulation de l'immigration. Aucun gouvernement ne le fait, et la plupart des associations qui s'occupent des migrants le reconnaissent volontiers. Mais dans la sixième puissance économique du monde, il est impossible de ne pas dégager des moyens suffisants pour rétablir dans la « jungle » de Calais une vie digne. »

Une pétition qui provoque quelques railleries de Paris-Normandie : « Cela ne mange pas de pain..., constate Baptiste Laureau, dans son édito. Car, qui peut se satisfaire que près de six mille femmes, hommes et enfants, épuisés par un terrible voyage, soient laissés à eux-mêmes dans des bidonvilles ? La démarche est plus que louable, mais qu'espèrent réellement les signataires, si ce n'est se donner bonne conscience ? »

« Y a-t-il un pilote dans l'avion ? »

Hervé Favre, à La Voix du Nord, voit quant à lui dans le recours à un avion privé pour déplacer ailleurs en France les migrants de Calais, un réel effort de la part du gouvernement. « On...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • am013 le mercredi 21 oct 2015 à 08:57

    bla bla....marre de ces gens donneurs de leçons et coupes de toute réalité populaire.