Double baisse des prix du gaz en décembre et janvier

le
0

INFO LE FIGARO - Les tarifs réglementés du gaz appliqués par Engie (ex-GDF Suez) vont se replier de 1,25% au 1er décembre. Une autre baisse, inférieure à 1%, est prévue au 1er janvier. Environ sept millions de foyers sont concernés.

Double bonne nouvelle pour le consommateur. Les prix réglementés du gaz, qui concernent quelque 7 millions de foyers, vont baisser de 1,25% au 1er décembre, avant une nouvelle baisse - inférieure à 1% - au 1er janvier 2016. Pour janvier, ce mouvement tarifaire n'est encore que prévisionnel mais peu de chose semblent actuellement en état de le faire bouger. En novembre, les tarifs réglementés d'Engie (ex-GDF Suez) avaient déjà enregistré un léger repli, à hauteur de 0,18%. Certes, ces mouvements sont modestes mais ils témoignent d'une véritable tendance à la baisse des prix du gaz, ce qui permet à cette énergie de mettre en avant sa compétitivité pour les ménages. S'agissant de l'électricité, cela fait déjà plusieurs années qu'EDF procède régulièrement au cœur de l'été à une augmentation de ses tarifs.

Un tel environnement ne s'est jamais produit

Pour le gaz, depuis l'année 2013, les prix sont désormais révisés tous les mois, et non plus tous les trimestres comme auparavant. Ce changement de rythme décidé par Delphine Batho, alors ministre de l'Énergie, visait à mieux lisser les éventuelles variations tarifaires à forte amplitude. Un tel environnement ne s'est jamais produit: il est vrai que les prix du gaz sont indexés pour une part sur les prix du pétrole, qui ont chuté de près de moitié en un an et demi.

La baisse de 1,25% des tarifs réglementés qui sera appliquée le 1er décembre ne concerne que les particuliers. Pour les entreprises, qu'il s'agisse des grands groupes, des PME ou des artisans, les tarifs réglementés ont disparu par vagues sucessives. Le mouvement a été amorcé à l'été 2014 avec d'abord les gros consommateurs de gaz. Il concerne désormais les petits consommateurs professionnels, tous obligés de souscrire une offre de marché, chez Engie ou chez un autre opérateur.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant