Dossier djihadiste: une instance dédouane les services de sécurité

le
2

PARIS (Reuters) - La délégation parlementaire au renseignement (DPR) a dédouané jeudi les services de sécurité français, après le cafouillage qui a permis mardi à trois djihadistes présumés de rentrer en France sans être contrôlés, en provenance de Turquie.

Cette instance spécialisée, constituée de députés et de sénateurs, a entendu le directeur central de la police aux frontières, David Skuli, et le directeur général de la sécurité intérieure, Patrick Calvar.

"Au vu des informations obtenues, la délégation ne conclut pas à un dysfonctionnement de nos services", déclare-t-elle dans un communiqué.

Elle souligne cependant "l'impérieuse nécessité" d'améliorer les échanges d'information avec les services étrangers et de mettre en place le plus rapidement possible le système de traitement des données passagers (PNR) prévu par la loi de programmation militaire de décembre 2013.

Selon la délégation, c'est l'absence de ce système qui explique en grande partie le cafouillage de mardi.

Les trois djihadistes présumés, dont le beau-frère du tueur Mohamed Merah, ont atterri mardi soir à Marseille, alors qu'ils étaient attendus à Paris, sans être interpellés par les forces de l'ordre.

Ils se sont finalement rendus à la gendarmerie le lendemain dans l'Hérault et ont été placés en garde à vue dans le cadre d'une instruction ouverte pour "association de malfaiteurs à visée terroriste".

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a accusé mercredi les autorités turques d'être à l'origine de ce "gros cafouillage".

La DPR s'interroge pour sa part sur les "éventuels ajustements" qui permettraient de mieux concilier les règles régissant la circulation des personnes dans l'espace européen Schengen avec les nécessités de la sécurité nationale.

(Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mark92 le jeudi 25 sept 2014 à 19:26

    Comment se moquer du monde ?? C'était surement encore un déjeuner bien arrosé à l'élysée entre Pieds nickelés ? Encore plus fort: Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a accusé la Turkie... (de fausse déclarations ???)

  • mlaure13 le jeudi 25 sept 2014 à 19:20

    A mourir de rire...si ce n'était si triste !!!...