Domino's Pizza refuse de payer une rançon

le
0
650 000 clients français et belges sont concernés.
650 000 clients français et belges sont concernés.

Domino's Pizza est victime d'un drôle de chantage. Voilà trois jours, la société a été victime d'un piratage informatique. Des hackers se sont ainsi emparés des données de quelque 650 000 clients français et belges.

L'attaque a été revendiquée par le groupe Rex Mundi - les rois du monde en latin -, des pirates habitués à demander des rançons sur le Web après avoir commis leurs forfaits. Ces derniers s'en étaient déjà pris à la banque Dexia, à une société américaine de crédits, à une société belge d'intérim...

"Ne pas répondre au chantage d'organisation criminelle"

Cette fois-ci, les pirates ont exigé, via leur compte Twitter, le paiement d'une rançon pour ne pas communiquer les données des clients. L'ultimatum était fixé à lundi soir, 20 heures. "Si vous êtes un client de Domino's Pizza, sachez que nous leur avons proposé de ne pas publier vos données en échange de 30 000 euros", a tweeté le groupe de hackers.

Le distributeur de pizzas leur a opposé une fin de non-recevoir. Dans un communiqué, il se dit "plus que jamais déterminé à ne pas répondre au chantage de quelque organisation criminelle que ce soit". Et rassure par la même occasion ses clients, affirmant que "les données bancaires ne sont pas concernées par cette attaque informatique, puisque le site n'accepte pas les paiements en ligne".

Domino's Pizza assure aussi que "des experts ont immédiatement audité (son) système, ce qui (lui) a permis de renforcer la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant