Djihad : qui sont les hommes interpellés à Lunel ?

le
2
Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

Cinq personnes, proches de jeunes gens partis faire le djihad en Syrie, sont en garde à vue après l'opération anti-djihadiste menée mardi matin à Lunel, dans l'Hérault, a-t-on appris de source proche du dossier. Deux des cinq gardés à vue sont eux-mêmes soupçonnés d'être partis en Syrie, les trois autres sont soupçonnés d'être des candidats au djihad, selon une source proche du dossier. D'après nos informations, il s'agit de Hamza M, un étudiant d'origine tunisienne dont le frère Houssamedine et son épouse Maeva ont rejoint la Syrie en février 2014. Ils seraient dans les rangs de l'État islamique à Raqqa. Jaouad S. a lui aussi été interpellé, il est soupçonné de financer la filière de Lunel. Depuis plus d'un an, il envoie de l'argent par Western Union à ses compatriotes sur la route du djihad. Il faisait notamment parvenir de l'argent à Abdellilah H., un ancien militaire français qui se présente comme ex-membre des commandos et spécialisé en armes à feu. Il avait déclaré être un sniper pour Daech à son entourage basé dans l'Hérault. Par ailleurs, la filière se finançait grâce à des prêts à la consommation. Chacun des participants parvenait à obtenir jusqu'à 10 000 euros des établissements de crédit type Cofidis ou Cetelem."Une filière particulièrement dangereuse" ?Tous sont connus pour fréquenter une mosquée d'obédience Tabligh, un mouvement piétiste non politique, qui réislamise souvent des individus de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le mardi 27 jan 2015 à 15:09

    Des français, comme d'hab. sans aucune précision.

  • Pienegro le mardi 27 jan 2015 à 15:00

    Des tarés, frustrés, impuissants, laches, tout le contraire d'un vaillant soldat qui sait qu'il risque sa peau à chaque bataille!