Des sénateurs de gauche s'opposent au non-cumul des mandats

le
2
Des parlementaires de la majorité ont proposé de revenir sur la loi de non cumul des mandats promise par François Hollande.
Des parlementaires de la majorité ont proposé de revenir sur la loi de non cumul des mandats promise par François Hollande.

Parce qu'il est politiquement apathique et peu médiatisé, chaque mois d'août a le droit à sa discrète offensive législative, organisée dans le feutré. Et cette année, c'est le non-cumul des mandats qui est attaqué. Promulguée en février 2014, la loi prévoit l'interdiction du cumul des mandats parlementaires et locaux à partir des élections législatives de 2017 : une réforme symbolique, fortement soutenue par les Français, puisque 91 % d'entre eux se disent opposés à la multiplication des fonctions.

Mais ses détracteurs sont doubles puisque la droite et la gauche ont choisi de l'attaquer. À droite, il n'y a rien d'étonnant à voir pas moins de 80 sénateurs se manifester : depuis quelques semaines, Nicolas Sarkozy promet de revenir sur le non-cumul des mandats en cas de victoire en 2017, une mesure qu'il a d'ailleurs inscrite dans le projet présidentiel des Républicains (page 349).

« Harmoniser » la loi de 2014 avec la réforme territoriale adoptée en 2015

En revanche, on ne s'attendait pas à ce qu'une dizaine de sénateurs de la majorité ? affiliés au Parti socialiste et au Parti radical de gauche ? fasse de même, allant à l'encontre de la promesse électorale de François Hollande. Favorables au cumul des mandats sans cumul d'indemnités (contrairement à leurs collègues de l'opposition), ils expliquent, dans leur texte, qu'il faut « harmoniser » la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • clamy le samedi 20 aout 2016 à 15:56

    Je suis absolument pour le cumul des mandats. Mais en divisant les salaires. Je m'explique un député maire ne doit toucher que la moitié du salaire de maire et la moitié du salaire de député. Et dans ces conditions il y aurait beaucoup moins de cumulards.

  • pichou59 le mardi 16 aout 2016 à 21:10

    à force de vouloir tout faire, on ne fait plus rien - et la monnaie tombe tout les mois - non au cumul limitation du renouvellement des mandats , 2 maxi, le premier mandat on apprend, le deuxième on s'éclate, et après on ne fait plus rien