Des proches de Merah interpellés en Turquie alors qu'ils rentraient de Syrie

le
0
Des djihadistes de l'organisation État islamique dans la ville syrienne de Raqqa.
Des djihadistes de l'organisation État islamique dans la ville syrienne de Raqqa.

Ils étaient partis la fleur au fusil en début d'année. Très surveillés par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), les Toulousains avaient pu déjouer les multiples filatures des services de renseignement. Imad D., 27 ans, Abdelwahed B., 29 ans, et Gael M., 24 ans, ont séjourné quelques mois en Syrie. Et, selon leurs déclarations, leur aventure ne se serait pas déroulée comme prévu. Ils auraient été emprisonnés par l'organisation État islamique peu de temps après avoir posé le pied dans la région de Raqqa. C'est ce qu'ils ont déclaré aux policiers turcs qui les ont interpellés au mois d'août après avoir franchi la frontière sur le chemin du retour vers Paris. Réalité ou stratégie de défense pour éviter la détention préventive qu'ils risquent après les quatre-vingt-seize heures de garde à vue qu'ils effectueront au siège de la DGSI à Levallois-Perret ? Imad D., un profil inquiétant À 27 ans, Imad D. est un vieux routier du djihadisme. Ami d'adolescence de Mohamed Merah, qui était d'un an son cadet, et de Miloud Chachou, un jeune homme originaire du quartier des Izards, à Toulouse, mort au combat en Irak en 2007, Imad D. avait été condamné en 2009 à trois ans et demi de prison. Après plusieurs séjours en Syrie, il s'était fait pincer par la division nationale antiterroriste pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste. En 2005, un réseau salafiste s'était constitué...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant