Des millions de Londoniens paralysés par la grève du Tube

le , mis à jour le
0
Le métro londonien
Le métro londonien

La grève n'est pas une spécialité française. Mercredi soir vers 19 heures, le trafic souterrain du métro londonien a été totalement interrompu. Les perturbations devraient perdurer jusqu?à vendredi matin, ce qui complique singulièrement les déplacements des Londoniens et des touristes. Deux cents bus supplémentaires ont été mis à la disposition des voyageurs. Mais pour rejoindre son lieu de travail ou visiter le pays, la méthode la plus sûre est de redécouvrir la marche ou de se mettre au vélo, puisque les bus sont surchargés, tout comme les axes routiers.

« Inacceptable et injustifiable », selon David Cameron

La cause de cette pagaille ? La mise en place d?ici à la mi-septembre d?un nouveau service de nuit le week-end. Les quatre syndicats des transports ont réclamé en compensation une augmentation de salaire. En vain. Ils ont donc invité les quelque 20 000 employés à cesser le travail. Le gestionnaire du Tube londonien London Underground a bien proposé 2 % de salaire et une prime de 2 000 sterling pour les conducteurs de nuit, mais la proposition a été jugée insuffisante.

Résultat, le conflit se poursuit, ce qui a suscité de nombreuses réactions. Le Premier ministre britannique David Cameron a jugé cette grève qui pénalise les travailleurs et les entreprises de toute la capitale « inacceptable et injustifiable », et Boris Johnson, le maire (conservateur) de Londres, a appelé fermement tous les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant