Des fréquences radioélectriques pour suivre les avions

le
0
DES FRÉQUENCES RADIOÉLECTRIQUES POUR SUIVRE LES AVIONS
DES FRÉQUENCES RADIOÉLECTRIQUES POUR SUIVRE LES AVIONS

GENEVE (Reuters) - La conférence mondiale des radiocommunications a annoncé mercredi la signature d'un accord qui vise à attribuer des fréquences radioélectriques au suivi des vols aériens, ce qui pourrait permettre d'éviter que se reproduisent les disparitions d'avions comme celle du vol MH370 de Malaysia Airlines.

Cette conférence organisée à Genève par l'Union internationale des télécommunications (UIT) a permis de sceller un accord par lequel les satellites pourront recevoir des signaux émis par des avions, également appelés "Automatic dependent surveillance-broadcast" (ADS-B).

"Le fait d'attribuer des fréquences pour que des stations spatiales puissent recevoir des signaux ADS-B provenant d'aéronefs va permettre d'assurer le suivi des vols en temps réel partout dans le monde", a déclaré François Rancy, directeur du Bureau des radiocommunications de l'UIT.

La disparition l'année dernière du vol MH370 a incité le secteur aérien à imaginer de nouvelles solutions pour suivre le déplacement des aéronefs.

L'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), une agence de l'Onu, a exigé que de nouveaux processus soient élaborés d'ici 2016. Il a notamment été prévu que les avions signalent leur position toutes les quinze minutes et que cet intervalle soit réduit en cas de danger.

(Tom Miles, Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant