Des familles de djihadistes français témoignent

le
1
3 000 signalements de candidats potentiels au djihad en France ont déjà été fait, dont 23 % concernent des mineurs parmi lesquels une majorité de jeunes filles.
3 000 signalements de candidats potentiels au djihad en France ont déjà été fait, dont 23 % concernent des mineurs parmi lesquels une majorité de jeunes filles.

Ils s'appellent Véronique, Baptise et Sahila. Leur point commun : chacun a un enfant parti faire le djihad. Il y a aussi Jonathan, dont la soeur de 17 ans a quitté le territoire pour rejoindre les rangs des groupes terroristes en Irak ou en Syrie. Face caméra, la voix parfois brisée par l'émotion, ils disent leur incompréhension, leur souffrance aussi.

Mercredi, le gouvernement lance une série de quatre petits films dans lesquels des familles concernées témoignent pour sensibiliser l'opinion sur le départ de jeunes Français partis faire le djihad en Syrie. De brefs témoignages recueillis par la productrice Fabienne Servan-Schreiber où ils concèdent tous, dans la douleur, n'avoir « pas compris » et « rien vu ». Les spots sont mis en ligne sur le site www.stop-djihadisme.gouv.fr.

3 000 signalements

Les quatre films renvoient au numéro vert de signalement des candidats au djihad, créé le 29 avril 2014 par le ministère de l'Intérieur. Cette plateforme a déjà enregistré plus de 3 000 signalements, dont 23 % concernent des mineurs, parmi lesquels une majorité de jeunes filles. Le gouvernement entend « produire un contre-discours », a expliqué le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

Il y a « 1 300 individus concernés par ces filières djihadistes, plus de 500 Français ou résidents en France se trouvent aujourd'hui en Syrie ou Irak », a déclaré le Premier ministre Manuel Valls mercredi sur RTL. Il y a...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4484897 le mercredi 7 oct 2015 à 10:56

    C'est pourtant évident: point de mosquées point de jihadistes! Les coupables sont ceux qui favorisent et "légalisant" l'envahissement