Des cyberattaques ont visé la Maison-Blanche ces dernières semaines

le
0
La Maison-Blanche, à Washington.
La Maison-Blanche, à Washington.

Les techniciens de la Maison-Blanche ont récemment détecté des activités suspectes sur un réseau informatique de la présidence américaine, a-t-on appris auprès d'un responsable mardi, tandis que le Washington Post affirmait que le gouvernement russe était à l'origine de ces activités. Selon le quotidien, qui cite des sources anonymes, les hackers qui ont pénétré ce réseau présidentiel ces dernières semaines travailleraient pour le gouvernement russe. Mais comme pour toute cyberattaque, il est très risqué de désigner un coupable aussi rapidement, car l'attaquant essaie systématiquement de se faire passer pour un autre afin de couvrir ses traces. Les Chinois sont par exemple connus pour faire régulièrement transiter leurs attaques par des serveurs russes.Des éléments du réseau "affectés" Selon le responsable ayant annoncé le fait, qui s'exprimait lui aussi sous le couvert de l'anonymat et qui n'a pas précisé la nature de ces activités, "au cours d'une évaluation d'éventuelles menaces, nous avons identifié une activité suspecte sur un réseau non confidentiel" des services du chef de l'État. "Nous prenons toute activité de cette espèce très au sérieux. Dans ce cas précis, nous avons immédiatement agi pour évaluer et atténuer cette activité", a-t-il ajouté. Lors de l'opération menée par les informaticiens de la Maison-Blanche, certains utilisateurs ont été temporairement déconnectés du réseau. "Nos...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant