Des 18-30 ans plus croyants, mais aux yeux desquels la religion divise

le
0
Une jeune femme le 22 juillet dernier sur la grande place de Cracovie (Pologne), vers laquelle vont converger 1,5 million de jeunes, pour les 15e Journées mondiales de la jeunesse. 
Une jeune femme le 22 juillet dernier sur la grande place de Cracovie (Pologne), vers laquelle vont converger 1,5 million de jeunes, pour les 15e Journées mondiales de la jeunesse. 

En quoi croient, ou non, les jeunes Français d'aujourd'hui ? C'est la question à laquelle répond un sondage Opinion Way, publié lundi 25 juillet et réalisé en exclusivité pour La Croix

, en partenariat avec le SNEJV*. Un sondage effectué à l'occasion des Journées mondiales de la jeunesse, qui s'ouvrent mardi 26 juillet à Cracovie, et auxquelles participent 1,5 million de jeunes du monde entier, dont près de 60 000 jeunes Français.

Une génération plus croyante

Premier constat de cette étude réalisée en juin dernier auprès d'un millier de jeunes : les 18-30 sont plus nombreux à se déclarer croyants que leurs aînés. Quarante-six pour cent disent croire en Dieu, un chiffre largement supérieur à la moyenne nationale : seuls 38 % des Français disaient croire en l'existence de Dieu, selon une enquête réalisée il y a un an pour la Conférence des religieux et religieuses de France (Corref). Un vrai virage, près de cinquante ans après mai 68. Au total, alors qu'en 2008, selon l'enquête sur les valeurs réalisée la même année à l'échelle européenne, seuls 34 % des 18-29 ans se rattachaient à une religion, ils sont aujourd'hui 53 % à se dirent croyants.

Mais, paradoxalement, seul un tiers d'entre eux jugent que la dimension religieuse est importante pour réussir sa vie personnelle. En même temps, un jeune sans religion sur quatre dit déjà prier dans sa vie et un sur cinq...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant