Départementales 2015 : Valls offensif en Ille-et-Vilaine

le
0
Après le Salon de l'agriculture, Manuel Valls part en campagne pour les départementales.
Après le Salon de l'agriculture, Manuel Valls part en campagne pour les départementales.

où l'UMP Isabelle Le Calennec espère son heure arrivée, a aussi défendu le bilan de la gauche tant au gouvernement que dans le département. "La gauche n'a pas à rougir et à recevoir des leçons, vous pouvez être fiers du bilan et du projet pour l'Ille-et-Vilaine. La gauche en Bretagne a une tradition de continuité dans l'action. C'est une gauche fidèle à ses valeurs, qui ne renonce jamais, qui assume ses responsabilités", a-t-il lancé devant une salle acquise à sa cause.comme la loi Macron, d'enfoncer le clou : "C'est une élection importante pour que le mouvement se prolonge à l'échelle du département, mais aussi importante pour la France, pour que le mouvement de réforme se poursuive." Aux électeurs qui pourraient être tentés de voter pour des partisans de Marine Le Pen, l'ancien ministre de l'Intérieur a répliqué que "la gauche est en train de faire la démonstration que l'insécurité n'est pas une fatalité" et qu'elle n'a "jamais été aussi crédible sur la sécurité publique et la sécurité d'État"."Votez !" Après près de trois quarts d'heure d'un discours combatif, il était temps pour Manuel Valls, dont c'était le second déplacement en région pour les départementales, de sonner la charge contre le Front national. "Les Français devront choisir entre un modèle qui divise, loin de nos valeurs, celui de l'extrême droite et d'une partie de la droite, et un modèle républicain, ferme mais juste, qui rappelle la règle mais...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant