Départementales 2015 : un député socialiste agressé en Ardèche

le
0

Pascal Terrasse, député PS et président du conseil général de l'Ardèche, a été agressé par un quadragénaire connu localement pour ses troubles mentaux.
Pascal Terrasse, député PS et président du conseil général de l'Ardèche, a été agressé par un quadragénaire connu localement pour ses troubles mentaux.

 

Pascal Terrasse se souviendra longtemps de cette réunion publique. Le député PS de l'Ardèche a été violemment agressé à quelques mètres de la mairie de Saint-Montan, jeudi soir. "Je viens éradiquer le réseau maçonnique international !" a hurlé l'agresseur, un quadragénaire localement connu pour ses troubles mentaux.

L'élu, victime d'un coup de tête et d'une gifle, s'est retrouvé avec une lèvre fendue et un oeil au beurre noir, rapporte Le Dauphiné libéré. Malgré ses blessures, il a tenu à ne pas annuler ce rendez-vous avec ses électeurs à dix jours des élections départementales. Également président du conseil général de l'Ardèche, Pascal Terrasse a déposé une plainte contre son agresseur. Les motivations de ce dernier ne sont pas encore connues, a précisé la préfecture.

Cela n'a pas empêché Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du Parti socialiste, de réagir dès hier soir : "Pascal Terrasse, député et conseiller général socialiste de l'Ardèche, a été victime ce soir d'une agression physique inacceptable à Saint-Montan (Ardèche). Je condamne solennellement une telle agression lors d'une réunion publique, véritable atteinte à l'exercice démocratique. Je souhaite que l'agresseur de Pascal Terrasse soit justement châtié et que Pascal Terrasse puisse poursuivre normalement la campagne pour les élections départementales." Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement, a également réagi sur...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant