Départementales 2015 : Notre-Dame-des-Landes brouille les cartes

le
0
EELV, malgré l'opposition à Notre-Dame-des-Landes, pourrait parfois s'allier avec le PS pour les départementales en Loire-Atlantique.
EELV, malgré l'opposition à Notre-Dame-des-Landes, pourrait parfois s'allier avec le PS pour les départementales en Loire-Atlantique.

À l'instar des précédents scrutins, le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, qui déchaîne les passions, devrait encore peser sur le choix des électeurs de Loire-Atlantique pour ces prochaines départementales. Mais si les Verts, farouches opposants, ont pu jusqu'à présent gonfler leurs scores dans les communes riveraines de la zone concernée (à Notre-Dame-des-Landes, Vigneux de Bretagne, Fay de Bretagne, ils se situaient entre 21 et 26 % des voix aux dernières élections européennes), les choses apparaissent cette fois-ci plus confuses.La cause, c'est la nouvelle règle des binômes appliquée pour ce prochain scrutin. Seul élément tangible, la décision des écologistes de ne pas s'allier à la majorité socialiste sortante menée par Philippe Grosvalet, pour cause précisément de positions inconciliables sur le projet d'aéroport. Mais la division entre socialistes et écologistes souffre d'exceptions et de particularismes locaux qui ne manquent pas de brouiller la donne. Sur le canton de Blain, commune voisine de Notre-Dame-des-Landes, c'est ainsi un binôme PS-Verts qui est à l'affiche. Certes, le candidat socialiste sortant Marcel Verger fait un peu figure de dissident en ayant manifesté son opposition à la future infrastructure, ancrage local oblige. Mais cela suffira-t-il à rallier l'ensemble de l'électorat écolo ?Binôme antagonisteSur le canton de Saint-Brévin, un autre attelage apparaît quant à lui franchement antagoniste sur la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant