Départementales 2015 - Meurthe-et-Moselle : Mathieu Klein, l'espoir socialiste

le
0
Mathieu Klein est l'actuel président du conseil général de Meurthe-et-Moselle.
Mathieu Klein est l'actuel président du conseil général de Meurthe-et-Moselle.

Le 30 mars 2014, sa vie a brutalement pris un nouveau tournant. Ce jour-là, le candidat socialiste à la mairie de Nancy perd bien plus que les élections municipales. Michel Dinet, président incontesté du conseil général depuis seize ans, décède dans un accident de voiture. La victoire de Laurent Hénart passe au second plan. Mathieu Klein est orphelin. Il vient de perdre son père spirituel, celui qui l'a lancé dès 2004 en l'envoyant à 28 ans se faire les dents dans le canton de Nancy-Nord qu'il remporte alors largement, devenant ainsi l'un des plus jeunes vice-présidents du département.Au lendemain du décès de son mentor, Mathieu Klein choisit la présidence du conseil général de Meurthe-et-Moselle plutôt que la tête de l'opposition municipale : "Cette décision s'est imposée à moi. Il fallait assurer la stabilité de la majorité et la continuité du travail", explique-t-il aujourd'hui, alors qu'il briguera en mars un nouveau mandat à la tête du département. Le dauphin est loyal. "Il a une saine conception de la politique. Il est ambitieux, mais pas à tout prix. Il ne court pas après les coups médiatiques", dit de lui le leader de la gauche nancéienne, Bertrand Masson. La vie politique nous a en effet habitué à des jeunes loups plus hargneux. Pendant la campagne des élections municipales, les rafales de Laurent Hénart ont glissé sur lui, alors même que le président du Parti radical l'affublait du surnom de "Oui-Oui au pays des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant