Départementales 2015 - Meurthe-et-Moselle : le PS va-t-il tenir ?

le
0
Mathieu Klein (à gauche) est le leader socialiste de la Meurthe-et-Moselle.
Mathieu Klein (à gauche) est le leader socialiste de la Meurthe-et-Moselle.

La Meurthe-et-Moselle (54) est l'un des départements sur lesquels la droite fonde le plus d'espoirs. La victoire y serait pour elle éclatante, et ce, à plus d'un titre : la gauche y règne sans partage depuis dix-huit ans, mais surtout ce département est le seul de la future grande région Alsace-Lorraine-Champagne-Ardennes - qui en compte dix - à être dirigé par le Parti socialiste. Son président, Mathieu Klein (PS), 39 ans, a succédé en cours de mandat à Michel Dinet, brutalement décédé en mars 2014 dans un accident de la circulation.

Candidat à sa succession dans le canton de Nancy 2 (l'ancien Nancy Nord), Mathieu Klein fait équipe avec Véronique Billot, 55 ans, directrice de maternelle. À droite, deux adjoints au maire de Nancy Laurent Hénart (UDI) lui disputent dans un binôme son fauteuil : Chantal Carraro (UDI) et Thierry Coulom (UDC). Le Front national, le Front de gauche et un binôme soutenu par Debout la France, le mouvement souverainiste de Nicolas Dupont-Aignan, sont également en lice. Comme dans le reste du département, Mathieu Klein a su préserver l'unité de la majorité départementale en faisant alliance dès le premier tour avec les écologistes d'EELV.

Consciente que, dans cette configuration, seule une unité symétrique pouvait lui permettre de l'emporter, la droite fait bloc elle aussi avec des accords engageant tout à la fois l'UMP, l'UDI et même le MoDem sur l'ensemble du territoire meurthe-et-mosellan. "Une machine de guerre...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant