Départementales 2015 : Louis Aliot et les "zigotos" du FN

le
0
Louis Aliot a du ménage à faire dans le Sud-Ouest concernant le FN.
Louis Aliot a du ménage à faire dans le Sud-Ouest concernant le FN.

Jeune candidat d'origine russe investi dans l'Aveyron, Alexandre Larionov devra s'expliquer devant le tribunal après les élections sur les délires complotistes publiés en mauvais français sur sa page Facebook. Le procureur de la République, Yves Delpérier, a annoncé sa mise en examen pour "provocation à la haine raciale par voie électronique". Il risque jusqu'à cinq ans de prison. Le Front national s'est empressé de procéder à son exclusion, mais ne peut légalement plus retirer sa candidature, enregistrée à la préfecture de Rodez. Le parti de Marine Le Pen se contentera donc de ne pas déposer de bulletins de vote au nom du candidat et de son binôme, une retraitée du nord de l'Aveyron. "On ne peut pas être dans la tête de tous les candidats", plaide Julien Léonardelli, le nouveau leader du Front national à Toulouse. Le jeune homme affirme qu'il a fait passer des "entretiens d'embauche" aux 108 candidat(e)s de son parti en Haute-Garonne. Il ne répond pas vraiment quand on lui demande si des consignes de modération ont été données pour éviter les dérapages sur les réseaux sociaux, mais justifie les exclusions qui se sont multipliées en enfonçant le clou de la logique d'entreprise. "C'est comme dans une PME : si un salarié ne suit pas la ligne du patron, il est mis à la porte." Les dérapages de Jean-Marie Le Pen ? "Lui a d'autres qualités" Dans l'Aude, où les scores du parti d'extrême droite aux précédents scrutins peuvent...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant