Départementales 2015 : le FN va t-il s'ancrer en Bretagne ?

le
0
Le Front national veut développer son influence en Bretagne.
Le Front national veut développer son influence en Bretagne.

Lors de son dernier passage à Saint-Malo, le 21 février, Marion Maréchal-Le Pen, députée FN du Vaucluse et petite-fille de Jean-Marie Le Pen, l'a annoncé d'emblée : "La Bretagne n'est plus une terre de mission." La jeune parlementaire est bien consciente que, après avoir longtemps résisté aux discours du parti frontiste, cette région ne fait désormais plus exception et se rapproche de la moyenne nationale. Il suffit pour s'en convaincre de rappeler les derniers scores du parti d'extrême droite en terre armoricaine : 13,24 % pour Marine Le Pen à la dernière présidentielle, soit presque deux fois plus d'électeurs que pour son père en 2007. Et 17,1 % aux européennes, même s'il faut relativiser ce résultat en raison du fort taux d'abstention.Si les électeurs risquent encore de bouder les urnes les 22 et 29 mars, ce n'est pas en tout cas les candidats du Front national qui feront défaut puisqu'ils seront présents dans tous les cantons bretons, ce qui représente pas moins de 408 candidatures, quand on en comptait à peine une vingtaine aux dernières cantonales. "Ce qui est remarquable, c'est que parmi ces candidats, nous avons beaucoup de jeunes actifs et pas seulement des retraités comme cela pouvait être le cas par le passé", se réjouit Gilles Pennelle, conseiller municipal à Fougères, membre depuis peu du conseil politique national et leader régional du FN.L'élu n'a d'ailleurs pas ménagé sa peine pour initier ces nouvelles recrues aux...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant