Départementales 2015 : la situation dans les Bouches-du-Rhône

le
0
Le FN et l'UMP pourraient profiter des divisions de la gauche dans les Bouches-du-Rhône.
Le FN et l'UMP pourraient profiter des divisions de la gauche dans les Bouches-du-Rhône.

Le président sortant du conseil général Jean-Noël Guérini est candidat à sa réélection. Problème, il n'est plus un membre du Parti socialiste depuis l'année dernière et se présente cette fois-ci sous une étiquette indépendante avec sa nouvelle formation politique, La Force du 13. Mais plusieurs conseillers généraux socialistes sortants sont prêts à faire liste commune avec lui. À Paris, la Rue de Solférino ne semble pas pressée de dénouer ce noeud d'ambiguïtés... Ces divisions peuvent-elles faire basculer le département à droite ? D'autant que, dans les Bouches-du-Rhône, l'UMP, l'UDI et les centristes du MoDem se sont unis pour présenter 58 candidats.Mais ce sera une fois de plus le Front national, avec le maire du 7e secteur de Marseille, Stéphane Ravier, qui sera l'arbitre de ce scrutin. Après son bon résultat aux dernières municipales, l'extrême droit nourrit de grandes ambitions dans les Bouches-du-Rhône et présentera des candidats dans tous les cantons.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant