Départementales 2015 : la déroute des écologistes

le
1
Les écologistes ont subi une véritable gifle électorale à l'occasion des départementales.
Les écologistes ont subi une véritable gifle électorale à l'occasion des départementales.

Les écologistes sont en colère. Contre le ministère de l'Intérieur, contre les médias, et contre la gauche. Combien de candidats ont été estampillés "EELV" par le ministère ? C'est la question que certains se posent ce soir, réunis dans leur QG du 10e arrondissement de Paris. Alors que l'on crédite les Verts de 2 %, Julien Bayou crie au mensonge. "C'est une arnaque ! juge le porte-parole d'EELV. La préfecture a utilisé un système étrange pour nous comptabiliser : si nous avions un candidat PS en binôme avec un candidat EELV, on ne retient que l'étiquette PS ; pour un binôme EELV-Front de gauche, on retient "divers gauche"... Ça a été fait sur consigne pour noyer une alternative au PS."

Emmanuelle Cosse précisait vers 22 heures : "Nos remontées sont autour de 10 % pour nos candidats, y compris pour ceux qui se sont présentés en autonomes."

Ligne Duflot vs ligne Placé

Les écolos, en proie à des divisions internes qui aboutiront peut-être à une scission le 4 avril, ont fait sur le terrain des alliances à géométrie variable : 45 % avec le Front de gauche, 16 % avec le PS, et 30 % en autonomes. Certains auraient voulu lire dès ce soir la victoire d'une ligne politique sur l'autre. En clair : qui de Cécile Duflot (partisane d'une alliance avec la gauche de la gauche) ou de Jean-Vincent Placé (pro-PS et partisan d'un retour au gouvernement) a gagné les départementales ? Les choses semblent plus complexes.

Les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • JOG58 le lundi 23 mar 2015 à 07:23

    Nous avons des verts tellement stupides qu'ils ne peuvent rien gagner quelque soit leur alliance. Quand ils commenceront à réfléchir à un programme qui ne détruit plus le pays, alors la peut être quelques français s'interresseront ils a leur parti.