Départementales 2015 - Bouches-du-Rhône : le FN va-t-il manger le PS ?

le
0
Stéphane Ravier représente le Front national à Marseille.
Stéphane Ravier représente le Front national à Marseille.

Ils l'avouent, c'est "l'hypothèse haute". Mais, selon les confidences de deux hauts responsables de la Fédération socialiste des Bouches-du-Rhône, il pourrait y avoir "davantage de conseillers départementaux du Front national que du Parti socialiste" à l'issue des élections. Les projections alarmistes du PS marseillais ne sont pas uniquement dues au contexte national, défavorable au gouvernement. Dans les Bouches-du-Rhône, c'est la "dissidence" de Jean-Noël Guérini, président sortant du conseil général, poussé en dehors du PS après ses différentes mises en examen, qui risque de lui coûter cher. Une situation dont se délecte le sénateur FN et maire des 13e et 14e arrondissements de Marseille, Stéphane Ravier. "Les électeurs de gauche doivent avoir les nerfs solides, entre les candidats socialistes qui sont anti-Guérini et ceux qui le soutiennent toujours. De plus, dans le propre canton de Jean-Noël Guérini, son binôme n'est autre que Lisette Narducci, qui a fait alliance avec le maire UMP de Marseille Jean-Claude Gaudin entre les deux tours des élections municipales", raille-t-il. Le leader frontiste de Marseille affirme ne pas avoir réalisé de projection sur le nombre de sièges que le parti d'extrême droite pourrait gagner. "Aujourd'hui, plus rien ne nous est interdit. Ce qui était impossible il y a un an est devenu plausible", confie-t-il. Stéphane Ravier joue d'autant plus sur du velours que la droite aussi est divisée, entre les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant