Départ en retraite du patron de la police de Marseille

le
0
Pierre-Marie Bourniquel, patron de la police de Marseille, prend sa retraite.
Pierre-Marie Bourniquel, patron de la police de Marseille, prend sa retraite.

Dans son bureau s'affichent des bouddhas et des béliers, qu'il collectionne sous toutes les formes. Bélier, comme son signe astrologique, auquel il ne faut, dit-on, pas tenir tête. Le commissaire Bourniquel est un homme à poigne, un chef près de ses hommes, mais très exigeant. Ce féru d'histoire expliquait d'ailleurs lors de son pot de départ vendredi dernier que s'il avait été un peu « cabotin », selon ses mots, c'est de la faute à Churchill ! Un de ces personnages historiques qu'il admire.

Il n'a qu'une devise : « action, réaction, excellence », le « pratico-pratique » comme il aime à expliquer. Et pour cet adepte de la culture anglo-saxonne, qui lui a été inculquée lors de son stage au FBI à Quantico, la culture du résultat n'est pas un gros mot. Au contraire, cette expérience dans le fleuron de la police américaine l'a conforté dans l'appréhension de son métier et de l'idée qu'il s'en fait. Ce fan de moto et de grosses cylindrées aime ainsi à se présenter comme un commissaire moderne et un flic à l'ancienne, un fonctionnaire pragmatique, proche de ses hommes et qui a la culture du terrain, loin de l'image caricaturale du commissaire ventripotent figé derrière son bureau. Un fonctionnaire qui, le week-end, troque ses habits de flic pour participer à des concours de moto, dévaler les pentes de ski ou prendre la route à vélo.

Le Louis XIV de Nice

Pierre-Marie Bourniquel a géré ses hommes...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant