Déficit budgétaire de 59,4 milliards d'euros à fin juin

le
6
LE DÉFICIT BUDGÉTAIRE FRANÇAIS S'ÉTABLISSAIT À 59,4 MILLIARDS D'EUROS À FIN JUIN
LE DÉFICIT BUDGÉTAIRE FRANÇAIS S'ÉTABLISSAIT À 59,4 MILLIARDS D'EUROS À FIN JUIN

PARIS (Reuters) - Le déficit du budget de l'Etat français à fin juin s'élevait à 59,4 milliards d'euros, quasiment inchangé par rapport à celui de la même période il y a un an (59,3 milliards), selon les données publiées vendredi par le ministère du Budget.

Au 30 juin, les dépenses (budget général et prélèvements sur recettes) atteignent'4,4 milliards d'euros contre'6,2 milliards un an plus tôt, soit une baisse de 0,9%.

Dans un communiqué, le ministère souligne que ce montant "est cohérent avec la trajectoire de dépense qui découle des annulations de crédits (1,6 milliard d'euros) adoptées dans le cadre de la loi de finances rectificative pour 2014" votée le mois dernier.

Hors dépenses exceptionnelles, notamment 1,5 milliard d'euros de décaissements au titre des "investissements d'avenir", le montant des dépenses ressort en diminution de 1,7 milliard par rapport à fin juin 2013.

Les recettes s'élèvent dans le même temps à 151,7 milliards contre 152,7 milliards à fin juin 2013, en baisse de 0,7%.

Les seules recettes fiscales nettes augmentent de 0,7%, à 146,6 milliards, grâce à un bond de 17,1% des rentrées d'impôt sur le revenu. Celles d'impôt sur les sociétés chutent de 27,3% en raison notamment de l'entrée en vigueur du crédit d'impôt compétitivité emploi.

Les recettes de TVA, dont les taux ont augmenté au 1er janvier, ne progressent que de 2,3%, à 68,1 milliards d'euros.

Le ministère du Budget rappelle que les prévisions de recettes fiscales nettes pour 2014 ont été revues à la baisse de 5,3 milliards d'euros dans le cadre de la loi de finances rectificative.

Cette révision est essentiellement portée par l'impôt sur le revenu et l'impôt sur les sociétés, du fait notamment de la reprise en base des moins-values constatées en fin d'année 2013.

La loi de finances initiale prévoyait un déficit annuel de 82,6 milliards d'euros, y compris 11 milliards au titre des investissements d'avenir, contre 74,9 milliards en 2013.

Le déficit prévu a été revu en hausse à 83,9 milliards dans la LFR.

(Yann Le Guernigou)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9244933 le vendredi 8 aout 2014 à 10:54

    Le déficit atteint 59.4 Mds avec des dépenses de 4.4 Mds. Il a appris son métier où, le journaleux, pour nous raconter des inepties pareilles?

  • dsta le vendredi 8 aout 2014 à 10:51

    Le CHANGEMENT C'EST MAINTENANT qui disait Glandouille

  • brun2083 le vendredi 8 aout 2014 à 10:08

    Moi ça me fait bien rire quand on dit que le déficit est d'environ 4% car on le compare au PIB. Mais en compta le déficit se compare par rapport au recette. Donc il faut comparer les 59 Mds de déficit par rapport au 151 Mds de recette. Ce qui fait 39% de déficit. Ca serait intenable pour un ménage sur longue période.

  • jfvl le vendredi 8 aout 2014 à 10:00

    J'adore cette présentation des chiffres la baisse des dépenses est en fait un ralentissement de l'augmentation de celles-ci. Le CICE a bon dos alors que l'on sait que c'est les résultats des entreprises ont chutés et donc la base d'imposition etc...

  • queb63 le vendredi 8 aout 2014 à 09:31

    "les dépenses (budget général et prélèvements sur recettes) atteignent’4,4 milliards d'euros contre’6,2 milliards un an plus tôt, soit une baisse de 0,9%".pour moi ça fait -29% mais il doit y avoir une belle erreur de chiffres.

  • frede331 le vendredi 8 aout 2014 à 09:10

    Tout ça pour ça !!!

Partenaires Taux