Debrief Bourse du 3 novembre : le CAC reste amorphe malgré un torrent d'annonces

le
0

Cinquième séance de stagnation pour le marché parisien qui grappille in extremis 0,14%  et s'installe confortablement au dessus du seuil des 5500 points, à 5514 points. Sur le front économique les nouvelles sont plutôt réjouissantes puisque l'économie américaine a créé 261.000 emplois le mois dernier. C’est le nombre le plus élevé depuis juillet 2016 et pourtant c’est une déception pour les économistes qui anticipaient 310.000 créations d'emplois et une croissance plus marquée des salaires.

A noter également, toujours aux Etats-Unis, une bonne nouvelle du côté des commandes industrielles qui continuent de progresser et aussi pour les services avec un ISM qui culmine à plus de 60 points. Des indicateurs économiques solides, qui n’ont pas réussi à sortir la place parisienne de sa torpeur, tout comme la nomination de Jerome Powell à la présidence de la Fed, passée complètement inaperçue à Paris. Sur la semaine le marché progresse de 0,43% 

Du coté des valeurs, c’est la chute libre pour Air France KLM suite à une bonne publication marquée par une hausse de 5,1% du chiffre d’affaires et une amélioration de ses marges. L’avionneur se montre par ailleurs confiant pour la fin de l’année mais cela ne suffit pas à convaincre les investisseurs qui ont préféré empocher leurs bénéfices alors que le titre s’envole de 146% depuis le début de l’année.

A l’inverse, le secteur financier est à la peine avec Société Générale qui dégringole suite à des résultats jugés médiocres, marqués par la contreperformance du segment produits dérivés.  Après les résultats décevants de BNP Paribas, la publication de la banque rouge et noire est de mauvais augure pour Crédit agricole qui publiera ses résultats le 7 novembre.

Toujours dans le secteur financier, AXA redonne du terrain après avoir dévoilé un chiffre d'affaires stable sur les neuf premiers mois de l’année. A noter que l'assurance dommages et la gestion d'actifs ont compensé l'impact d'une baisse de l'activité d'épargne en Italie et en Asie.  

Renault signe la plus forte hausse du SBF120 alors que l'État a cédé 4,73% du capital pour redescendre à 15%, une transaction qui a rapporté à l’Etat 1,2 milliard d’euros.

Enfin sur le SRD, Nicox s'envole de 24% après l'annonce de l'approbation par l’autorité de santé américaine de l'autorisation de mise sur le marché du Vyzulta. Dans le cadre de son partenariat de licence Nicox pourrait recevoir jusqu’à 145 millions de dollars de paiements d'étape.

 

 


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant