De plus en plus de Français consomment du vin

le
1

INFOGRAPHIES - Une tendance notamment portée par les jeunes qui se tournent désormais vers cette boisson, dégustée majoritairement le week-end. La consommation étant plus occasionnelle, en revanche, elle baisse en volume.

Alors que la France va probablement perdre son titre de premier producteur de vin au monde au profit de l'Italie, les Français restent de grands amateurs de cette boisson qui fait la renommée de notre pays. Plus d'une personne interrogée sur deux déclare aujourd'hui consommer du vin une à deux fois par semaine, selon la dernière étude publiée par FranceAgriMer, réalisée auprès de 4000 personnes. Parmi les sondés, 16% déclarent boire un verre de vin tous les jours et un tiers déclare ne jamais boire de vin. La part diminue de 5 points, par rapport à 2010 .

Le succès du vin s'explique notamment par sa présence croissante au menu de l'apéritif. Les blancs et rosés sont toutefois privilégiés par les Français lors de ces agapes, au détriment du vin rouge, dont la consommation se fait principalement à table. On remarque d'ailleurs que le vin est plus dégusté le week-end. Pour les effervescents (à bulle), la consommation est 11 fois supérieure à celle de la semaine. Et près de 46% des consommateurs se tournent vers cette boisson. Les consommateurs boivent désormais du vin de manière plus festive, non plus uniquement lors des grandes occasions ou des repas.

Les jeunes s'y intéressent désormais

L'essor des catégories de vin aromatisées et sucrées a également séduit les Français. Et notamment les plus jeunes. Chez les 15-24 ans, FranceAgriMer observe une diminution continue des non consommateurs. Cette baisse coincide avec le nombre croissant de buveurs occasionnels pour cette catégorie d'âge. 4 jeunes sur 10 consomment cette boisson une ou deux fois par semaine. Ils ne sont que 1% à en boire quotidiennement, contre 38% chez les plus de 65 ans.

Malgré cet attrait pour le vin, la consommation en volume ne cesse de diminuer. Sur la période 2010-2013, elle a reculé de 4,5% en France. FranceAgriMer estime que chaque Français boira 42 litres de vin cette année. C'est plus de deux fois moins qu'en 1960, où la consommation personnelle était de 100 litres. «Au total, il y a plus de consommateurs de vin en 2015 mais la consommation est plus occasionnelle», explique FranceAgriMer. D'où une baisse des volumes consommés. «Le vin est passé d'une composante de repas à une boisson culturelle.»

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sidelcr le vendredi 16 oct 2015 à 09:35

    Le lobby du pinard est très fort , bientôt on nous vantera à nouveau les vertus médicinales du vin . Combien de morts /an , là ça dérange pas !