De bonnes photos, l'atout essentiel pour louer ou vendre un logement

le
0

EN IMAGES - Des photos immobilières professionnelles accessibles au plus grand nombre, c’est ce que propose une start-up française. Son fondateur détaille le secret des clichés réussis.

De belles et bonnes photos, c’est la clé de la réussite pour vendre ou louer son logement, Guillaume Lestrade en est persuadé. C’est pourquoi, après avoir travaillé dans une agence immobilière de prestige, il a lancé en 2014 sa start-up, baptisée Meero. Une plateforme en ligne (couvrant actuellement une quinzaine de villes françaises) promettant de mettre en relation professionnels de l’immobilier ou particuliers avec un photographe de métier formé aux techniques de la start-up. Et surtout, Meero promet un résultat rapide (photos disponibles en 48h) avec un tarif serré (à partir de 75 euros HT le pack de 12 photos).

«Si l’on regarde de près une société à succès comme Airbnb, ses locations se sont véritablement envolées à partir du moment où elle s’est décidée à recourir à des photographes professionnels, souligne Guillaume Lestrade. Et comme les biens se louent mieux et génèrent plus de bénéfices, le site a fini par offrir la prestation à ses clients.»

Pour «démocratiser» l’accès aux photographes professionnels, Meero mise sur sa plateforme qui doit permettre de trouver un photographe disponible en moins de 12h afin de garantir la livraison des photos sous 2 jours. Et pour serrer les coûts, la jeune société mise sur sa méthodologie, mise au point par son fondateur après plusieurs centaines de séances de prises de vue. Résultat: un processus très cadré qui ramène la durée de l’intervention sur place entre 35 et 45 minutes là où certains photographes prennent 3 à 4 heures. Second poste d’économie: le traitement et les retouches ne sont pas effectués par le photographe mais centralisées par Meero.

Penser au trépied pour des photos plus lumineuses

Pour Le Figaro immobilier, Guillaume Lestrade détaille les grands principes permettant d’obtenir un meilleur résultat. «Il faut d’abord commencer par un très léger home staging, souligne-t-il. Cela passe par un peu de rangement et la suppression d’éléments trop personnels. Le cadre est ainsi plus dégagé et les photos seront plus efficaces car on peut mieux s’y projeter.»

Côté matériel, il faut évidemment prévoir un appareil de type professionnel ainsi qu’un trépied de grande hauteur. «Le trépied, c’est essentiel, explique-t-il. Cela permet d’avoir des temps de pose longs pour un maximum de lumière. Il vaut mieux utiliser cette technique plutôt que d’allumer un éclairage artificiel, car sinon la personne qui voit la photo se dit que le logement est sombre. Quant à la hauteur du trépied, c’est ce qui permet de disposer souvent du meilleur angle possible.» Dans les mois qui viennent, la start-up compte densifier son réseau à travers la France avant d’envisager d’exporter son concept à l’étranger.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant