David Bowie, artiste visionnaire et businessman avisé

le
0

Le décès de David Bowie a rappelé au monde entier l'immense talent de cet artiste hors du commun. Mais le chanteur britannique était aussi un entrepreneur et un homme d'affaires avisé qui n'a pas hésité à mettre à son profit les techniques financières les plus innovantes.

Les chiffres vertigineux d'une carrière visionnaire

En 50 ans de carrière, David Bowie a su rester à l'avant-garde artistique. Ses albums ont traversé les époques et les différentes modes pour faire du chanteur une des rares références qui a su conjuguer succès populaire et plébiscite culturel.
Selon son entourage, David Bowie a ainsi vendu plus de 140 millions d'albums durant sa carrière. Même s'il reste loin des plus grands vendeurs de disques de l'histoire comme Michael Jackson ou les Beatles, ces volumes ont permis au chanteur d'amasser une confortable fortune, qu'il a transformée en véritable patrimoine. Aux antipodes de la caricature de l'artiste dispendieux, David Bowie a su convertir son succès musical en affaires rentables.
Comme le confirmait récemment le Financial Times, l'artiste britannique a ainsi lancé plusieurs sociétés de services Internet, de la banque en ligne à la fourniture d’accès. Mais si David Bowie a réussi à se faire un nom dans les affaires, c'est surtout grâce aux désormais célèbres « Bowie Bonds ».

Des obligations basées sur les droits d'auteur

En 1997, les « Bowie Bonds » révolutionnent l'industrie du show-business et de la finance. Par l'intermédiaire d'une banque d'affaires new-yorkaise, David Bowie met sur le marché des obligations garanties par ses futurs droits d’auteur-compositeur. Grâce à ce mécanisme, les acheteurs des titres obligataires - surnommés « Bowie Bonds » depuis lors - se voient rémunérés par les droits des 300 chansons de l'artiste sorties avant 1990. Son succès commercial de l'époque est tel que l'agence de notation Moody's lui accorde un triple A, gage de sécurité absolue pour les investisseurs. David Bowie réussit ainsi à récolter 55 millions de dollars d'obligations, rémunérées par 7,9% de rendement annuel.
Depuis la fin des années 1990, ce mécanisme innovant a été utilisé par d'autres artistes, comme Rod Stewart, James Brown et des maisons de production comme la Motown Company, mythique dans les années 1960 et 1970.

Trucs & Astuces

David Bowie était aussi doué en finance qu'en technologie. Il fut le premier artiste de renommée mondiale à comprendre l'immense potentiel du web. Dès 1996, David Bowie a lancé son titre « Telling lies » en exclusivité sur Internet. En 3 semaines, les 300 000 téléchargements du single ont permis au chanteur d'établir un record pour l'époque. 3 ans plus tard, David Bowie renouvelait l'expérience avec la sortie de son album « Hours » exclusivement sur Internet, 15 jours avant son lancement en CD.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant