Cyberattaque : Sony a-t-il été victime de la Corée du Nord ?

le
0
L'affiche du film qui a beaucoup déplu à Kim Jong-un.
L'affiche du film qui a beaucoup déplu à Kim Jong-un.

C'est digne d'un thriller comme Hollywood les aime. Mais ce n'est pas du cinéma et les studios ne trouvent pas le script à leur goût. La semaine dernière, Sony Pictures Entertainment a été victime d'une cyberattaque massive. Une organisation qui se surnomme #Gop, pour Guardians of Peace (les Gardiens de la paix), a pénétré dans les ordinateurs du groupe et piraté une énorme quantité de documents et, apparemment, cinq films achevés comme Fury, le film de guerre avec Brad Pitt, et certains non encore distribués. Parmi eux, Annie, l'adaptation d'une comédie musicale avec Jamie Foxx que l'on peut désormais télécharger sur des sites. Pour éviter qu'un éventuel virus ne détruise des données, Sony a dû fermer son système informatique et les employés ont été obligés de travailler avec leur portable et sans e-mail.

Des données personnelles et confidentielles

Mais ce n'était là que le début. Lundi, à peine Sony avait-il remis en service son système informatique que les hackers ont commencé à diffuser sur le Net toutes sortes de documents. Ils détiennent, disent-ils, "des dizaines de téraoctets de données internes" et hautement confidentielles. Les documents jusqu'ici révélés sur Internet comprennent les salaires de 6 800 employés dans le monde, des mots de passe, des évaluations, des plans marketing, le montant sur les trois dernières années des primes de 17 cadres dirigeants qui gagnent tous plus d'un million de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant