Crowdfunding : le cahier de doléances des acteurs français

le
1
l'investissement en capital dans les jeunes pousses (crowdinvesting) et le prêt (crowdlending) tirent la croissance. (© Fotolia)
l'investissement en capital dans les jeunes pousses (crowdinvesting) et le prêt (crowdlending) tirent la croissance. (© Fotolia)

L’envol du financement participatif en France se confirme. Au 30 juin, les plateformes de crowdfunding ont collecté 133,2 millions d’euros, soit un doublement des sommes collectées sur un an, selon les chiffres rassemblés par Compinnov auprès de 51 plateformes actives dans l’Hexagone pour le compte de Financement participatif France. Pourtant, cet apparent succès masque une réalité peut-être moins souriante.

Source : Compinnov

Prêts et investissement mènent la course. Fait saillant du semestre écoulé, l’investissement en capital dans les jeunes pousses (crowdinvesting) et le prêt (crowdlending) tirent la croissance : 24,6 millions ont été investis dans des entreprises, essentiellement en capital (24 millions, +149% en un an). Mais une autre forme d’investissement émerge, sous forme de promesses de royalties, touchés en cas de succès du projet. Une approche qui connaît un démarrage fulgurant auprès des biotechs cherchant à se financer.

Bloc "A lire aussi"

Prêt d’Union pèse 46% du marché. Avec une croissance à trois chiffres, soit une hausse de 127% sur un an, le prêt domine largement de crowdfunding français, avec 85,1 millions d’euros collectés au 30 juin. Ce segment reste dominé par Prêt d’Union, seule plateforme, sur le créneau du prêt entre particuliers. Ce segment pèse à lui seul 61

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • guyroge2 le jeudi 17 sept 2015 à 18:16

    le crowdfunding français ... c'est du français de quelle langue ?