Crise migratoire en Europe : porte fermée aux réfugiés, porte ouverte aux extrêmes ? (partie 1)

le
0

Pour Angela Merkel, c'est un coup de semonce. A un an des élections générales en Allemagne, son parti la CDU vient de finir troisième dans ce qui a été longtemps le fief de la chancelière : le land de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale. Car devant les conservateurs, c'est l'extrême-droite de l'Alternative pour l'Allemagne, l'Afd, qui fait une percée spectaculaire.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant