Crise grecque : la coupe est pleine pour les amis d'Angela Merkel

le
1
C?est à la CDU, à Wolfgang Schäuble et à Angela Merkel que les Allemands accordent leur confiance en ces temps de grandes turbulences.
C?est à la CDU, à Wolfgang Schäuble et à Angela Merkel que les Allemands accordent leur confiance en ces temps de grandes turbulences.

Le « non » grec aura été la goutte d?eau qui a fait déborder le vase. Angela Merkel a beau appeler au calme et à la retenue, elle a de plus en plus de mal à discipliner ses alliés politiques et à pacifier ses concitoyens. Alors que la chancelière se prépare à rencontrer ce soir à Bruxelles les autres chefs de la zone euro pour faire le point sur la crise grecque, plusieurs grosses pointures dans les rangs de sa propre formation politique lui ont lancé une mise en garde on ne peut plus claire : pas question de songer à négocier une quelconque troisième tranche d?aide à la Grèce ! D?ailleurs, si leur patronne avait la mauvaise idée de tendre la main à Alexis Tsipras, elle se mettrait immédiatement ses propres amis politiques à dos. À Berlin, on murmure même que les parlementaires CDU-CSU pourraient poser la question de confiance.

Non, c'est non

Andreas Scheuer, secrétaire général de la CSU, l?aile bavaroise et très conservatrice de la CDU d?Angela Merkel, n?a pas mâché ses mots : « La Grèce a dit non. Et un non cela veut aussi dire pour nous un non à la négociation autour d?une nouvelle tranche d?aide à la Grèce ! » Peter Ramsauer, chef de la commission de l?économie au Bundestag et lui aussi membre de la CSU, a rappelé que le résultat du référendum de dimanche signifiait « un non à toute forme d?aide nouvelle ». Les voix s?élèvent de tous les côtés...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pichou59 le mardi 7 juil 2015 à 15:14

    il comence à nous "plairé" avec la Grèce..... et pendant ce temps, le peuple laborieux va direct à Pôle emploi........