Crash de l'A320 : si le pilote avait été une femme...

le
6
94 % des pilotes de Lufthansa sont des hommes, s'insurge cette intellectuelle féministe allemande (photo d'illustration).
94 % des pilotes de Lufthansa sont des hommes, s'insurge cette intellectuelle féministe allemande (photo d'illustration).

Depuis jeudi dernier et les révélations du procureur de Marseille sur les circonstances dans lesquelles s'est produit le crash de l'A320 dans les Alpes françaises, on avance des solutions pour qu'un tel drame - l'acte délibéré d'un pilote devenu fou - ne puisse plus se reproduire. Les compagnies européennes ont édicté notamment une nouvelle règle de sécurité : désormais, plus jamais une personne ne doit se retrouver seule dans le cockpit. D'autres pistes techniques sont à l'étude.

Luise Pusch, elle, a trouvé une autre solution. Cette linguiste respectée en Allemagne part de ce constat simple : les "suicides altruistes" (dans lesquels on entraîne d'autres dans la mort, pour "leur bien") sont presque toujours commis par des hommes. Luise Pusch dispense donc un bon conseil à la Lufthansa "qui cherche désespérément des mesures à prendre pour éviter ce genre de catastrophes" : introduisez un quota de femmes dans les cabines de pilotage de vos avions. Or 94 % des pilotes de la Lufthansa sont à l'heure actuelle des hommes. Le Bundestag, le parlement allemand, souligne la linguiste, vient de voter une loi rendant obligatoire la présence d'un tiers de femmes au sein du conseil de surveillance des grandes entreprises allemandes. La Lufthansa étant un groupe allemand, elle devrait ouvrir aux femmes non seulement les rangs dans son conseil de surveillance mais aussi la porte dans ses cockpits.

Cette proposition a donné lieu en Allemagne à des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lorinox le vendredi 10 avr 2015 à 19:51

    Peu de femme à cause de la différence de perception de l'espace : problème que l'on retrouve en dessin industriel par ex, en sports mécaniques...etc, dans 5 millions d'années l'évolution changera peut-être cette différence.

  • cinq7 le mardi 7 avr 2015 à 11:30

    birmon a raison d'exposer ce problème, faites un long voyage en voiture avec une femme a bord et sans vous constaterez que sans, les arrêts sont moins fréquents

  • M7097610 le vendredi 3 avr 2015 à 15:06

    birmon et sa vessie... j'hallucine !

  • gnapi le vendredi 3 avr 2015 à 14:23

    Et qu'en pensent nos féminsites patentées défendant pourtant la théorie du genre?

  • oisif le jeudi 2 avr 2015 à 11:37

    Nul n'empêche les femmes d'être pilote de ligne si elles le souhaitent.Le seul moyen qu'il y ait plus de femmes c'est qu'il y ait plus de canditates.

  • birmon le mardi 31 mar 2015 à 14:17

    La vessie des femmes de moindre contenance que celle des hommes et la nécessité de changer les protections purement féminines éloignera plus souvent les femmes du poste de pilotage. Il existe donc aussi des arguments contre la féminisation des postes de pilotage. Cela dit je ne suis pas contre une féminisation des postes de pilotage.