Crash dans le Sinaï : des djihadistes britanniques impliqués ?

le , mis à jour le
1
Des officiels russes inspectent les débris de l'avion de ligne russe qui s'est écrasé dans le Sinaï, samedi 31 octobre.
Des officiels russes inspectent les débris de l'avion de ligne russe qui s'est écrasé dans le Sinaï, samedi 31 octobre.

Des djihadistes britanniques pourraient être responsables du crash de l'avion russe, dans le Sinaï, survenu samedi 31 octobre. C'est ce que révèle le Sunday Express, dimanche 8 novembre. Selon l'hebdomadaire, les services secrets britanniques ont intercepté des conversations entre djihadistes basés dans le Sinaï, qui se félicitaient du crash de l'avion de ligne russe.

Ils auraient reconnu l'accent britannique des terroristes. Cela suggérerait un lien fort et précis entre les extrémistes présumés britanniques et le crash de l'avion. Selon les services secrets, les accents reconnus sont typiques des régions de Londres et de Birmingham.

Une piste "fortement" privilégiée

À la suite au crash, la branche égyptienne de l'État islamique a revendiqué avoir « fait tomber » l'appareil. La piste de l'attentat, privilégiée par plusieurs pays occidentaux, n'est pas officiellement évoquée par les autorités égyptiennes. Samedi 7 novembre, lors d'une conférence de presse, le chef des enquêteurs égyptien a estimé que l'on ne pouvait pas encore « tirer de conclusion » après l'analyse des boîtes noires.

Pourtant, la veille, une fuite des données lors de l'analyse des boîtes noires « privilégie fortement » la thèse de l'attentat, qui a fait 224 morts. Le président américain Barack Obama et le Premier ministre britannique David Cameron ont également évoqué cette thèse pour expliquer le drame.

La...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le lundi 9 nov 2015 à 10:12

    un certain Lawrence ?